International
URL courte
5160
S'abonner

La police berlinoise a annoncé mardi qu'elle procédait à des perquisitions dans huit lieux à Berlin, dont les locaux d'une association adossée à une mosquée, sur des soupçons d'incitation à rejoindre les combattants du groupe Etat islamique (EI) en Syrie.

Les perquisitions ont commencé à 06h30 (04h30 UTC) et visent entre autres un Marocain de 51 ans, soupçonné d'avoir tenté de recruter des gens pour lutter aux côtés des combattants islamistes de l'EI en Syrie, précise la police dans un communiqué. Elle n'a pas d'indication selon lesquelles des actes terroristes en Allemagne aient été en préparation, rapporte l'AFP.

"Nous cherchons des éléments de preuves pour voir si ces accusations sont vraies", a dit à l'AFP un porte-parole de la police berlinoise présent sur les lieux, précisant que les policiers ne prévoyaient aucune arrestation et qu'ils ne faisaient que procéder à des perquisitions.

"Il n'y a aucune indication que quelque chose se préparait en Allemagne", a-t-il ajouté.

Mais si des personnes sont amenées à partir combatte en Syrie "ils y gagneront une expérience de la violence et un jour ou l'autre peuvent revenir à Berlin", a noté le porte-parole.

Les perquisitions visent sept appartements et une mosquée dont le local d'une association voisine.

Un Macédonien de 19 ans est également soupçonné dans cette affaire. Les autorités pensent qu'il combat actuellement en Syrie.

Le porte-parole de la police a précisé que cette enquête n'avait aucun lien avec l'incident de jeudi lorsqu'un Irakien, déjà condamné pour "terrorisme", a été tué par la police à Berlin après avoir poignardé une policière.

Lire aussi:

Hongrie: deux terroristes parmi des réfugiés syriens
Sondage: les Syriens accusent les USA d'avoir créé l'EI
Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
Sommet Poutine-Biden: l’adhésion au principe de tous perdants en cas de guerre nucléaire confirmée
Tags:
mosquées, enquête, terrorisme, police, djihadisme, Etat islamique, Berlin, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook