Ecoutez Radio Sputnik
    Conflit armé entre la Palestine et Israël

    Israël: la police autorisée à tirer sur les enfants lanceurs de pierres

    © Sputnik. Andrey Stenin
    International
    URL courte
    211250426

    Les policiers de Jérusalem et des régions sud d'Israël ont reçu le droit d'utiliser des armes à feu contre les lanceurs de pierre, y compris les enfants.

    La police israélienne est désormais autorisée, dans certaines régions du pays, à tirer sur les jeunes Palestiniens lançant des pierres contre les maisons d'habitation et les véhicules militaires et civils, a annoncé mardi le magazine en ligne Thinkprogress.

    Cependant, précisent les autorités de l'Etat hébreu, les policiers ne pourront utiliser que des "armes non létales".

    Selon le procureur général Yehuda Weinstein, "les agents n'auront le droit d'ouvrir le feu que si les lanceurs de pierres mettent en danger la vie des gens se trouvant à l'intérieur de véhicules ou de maisons". En outre, précise le magistrat, "les policiers ne sont autorisés à viser que les jambes".

    Cependant, même avec ces restrictions, la nouvelle pratique pourrait provoquer la mort de plusieurs enfants. Les précédents ne manquent pas. Le magazine rappelle à cette occasion le cas de Mohammed Kasbeh, 17 ans, abattu par balles en juillet dernier pour avoir jeté des pierres contre le véhicule militaire d'un commandant de l'armée israélienne, le colonel Yisrael Shomer. Ce dernier assure avoir ouvert le feu parce qu'il craignait pour sa vie. Or, les témoins affirment que le jeune Palestinien a pris la fuite au moment où des soldats israéliens se sont lancés à sa poursuite.

    "Un médecin légiste a conclu que Kasbeth avait été tué par des balles tirées dans le dos et la tête", précise le magazine.

    La décision d'équiper la police de fusils Ruger de calibre.22 a été adoptée il y a près de trois semaines par le premier ministre Benjamin Netanyahu. Ce dernier a également appelé le gouvernement à durcir les sanctions à l'encontre des lanceurs de pierres assimilés en Israël à des terroristes.

    "Des changements de modalités seront examinés en ce qui concerne les ordres à donner pour ouvrir le feu contre les lanceurs de pierres et de cocktails Molotov, car le système judiciaire constate qu'il est difficile de traiter avec les mineurs jetant des pierres", a indiqué le bureau du premier ministre dans un communiqué publié en septembre. M. Netanyahu partage l'idée d'une "tolérance zéro" envers les lanceurs de pierres.

    Les critiques de ces changements, en particulier l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), affirment pour leur part qu'il s'agit d'une "nouvelle façon pour tuer des Palestiniens".

    "Les nouveaux règlements entraîneront une escalade de la violence, de meurtres et de crimes contre notre peuple", a déclaré au quotidien The Guardian le responsable de l'OLP Wasel Abu Youssef.

    Lire aussi:

    Le Hamas capture un dauphin espionnant pour le compte d'Israël
    Israël-Palestine: des entretiens à l'insu des USA
    Palestine: pas de négociations tant qu'Israël traite Abbas de "terroriste"
    Tags:
    Benjamin Netanyahou, armes à feu, lanceurs de pierres, justice, Palestine, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik