Ecoutez Radio Sputnik
    Facebook

    La Belgique accuse Facebook d'espionnage de masse

    © REUTERS/ Dado Ruvic
    International
    URL courte
    92031261

    La Belgique et Facebook se sont retrouvés devant la justice suite à l'ouverture d’un procès concernant ce dernier à propos de l’utilisation qu’il faisait des données personnelles des internautes. Toutefois, le réseau social assure garantir l’anonymat et la sécurité des informations de ses utilisateurs.

    La Commission belge de la protection de la vie privée (CPVP) a déposé une plainte contre Facebook, l'accusant d'espionnage de masse, a rapporté lundi l'édition britannique The Guardian.

    "Lorsqu'il a été révélé que la NSA espionnait partout dans le monde, tous les gens étaient en colère. Cet acteur (Facebook, ndlr) fait exactement la même chose, mais d'une manière différente", a déclaré le représentant de la CPVP, Frederic Debussere.

    Selon l’autorité belge, Facebook ne respecte pas la législation belge et européenne en ce qui concerne la collecte des données personnelles. L'édition indique également que le fameux réseau social collecte des données non seulement de ses utilisateurs mais aussi des autres internautes. Grâce aux plugins déployés sur les sites, dont le bouton "J'aime" et l'utilisation de cookies, la surveillance et la collecte des données est possible.

    D'après l'édition, la Commission demande à la justice d'exiger du réseau social sa mise en conformité, sous peine de se voir infliger une amende de 250.000 euros.

    De son côté, Facebook dément les accusations.

    "Nous monterons à la justice comment cette technologie protège les utilisateurs des spam, des logiciels malveillants et autres attaques et que nos actions sont conformes à la législation européenne", a déclaré un porte-parole de Facebook.

    Lire aussi:

    Facebook lance des drones-relais d'Internet
    Facebook enverra des drones pour connecter les pays en voie de développement à Internet
    Des blogueurs ukrainiens accusent Facebook de censure
    Tags:
    Facebook, Inc, The Guardian, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik