International
URL courte
1889
S'abonner

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a annoncé mardi le lancement d'une enquête "approfondie", après les révélations sur la tricherie du constructeur automobile allemand Volkswagen concernant les émissions polluantes de ses voitures diesel.

La ministre a également demandé aux constructeurs français de "s'assurer que de tels agissements n'ont pas eu cours en France", a indiqué son ministère dans un communiqué.

Le patron de Volkswagen Martin Winterkorn va être démis de ses fonctions vendredi par le conseil de surveillance suite au scandale sur les moteurs diesel, rapportait mardi le journal allemand Tagesspiegel sur la foi de sources proches de l'organe de contrôle.

M.Winterkorn n'a plus la confiance du conseil de surveillance. C'est Matthias Müller, le patron de Porsche, filiale de Volkswagen, qui doit lui succéder.

Le groupe a admis un peu plus tôt mardi que quelque 11 millions de voitures du groupe dans le monde étaient équipées d'un logiciel servant à falsifier les résultats de contrôles anti-pollution. L'affaire a éclaté aux Etats-Unis vendredi et fait depuis des vagues de plus en plus hautes. L'action Volkswagen a perdu environ 35% en Bourse à Francfort depuis lundi matin, informe l'AFP.

Lire aussi:

Une procédure pénale engagée contre Volkswagen aux USA
Augmentation de la pollution en Europe: la Bulgarie en tête de classement
Californie: encore une pollution pétrolière
Japon: manifestation contre un site de stockage de déchets radioactifs
Tags:
enquête, pollution, Volkswagen AG, Matthias Müller, Martin Winterkorn, Ségolène Royal, France, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook