Ecoutez Radio Sputnik
    Migrants

    Les Pays-Bas accueilleront 7.000 réfugiés en deux ans

    © REUTERS/ Osman Orsal
    International
    URL courte
    Crise migratoire (779)
    8527117

    Les Pays-Bas ne sont pas confrontés pour l'instant à la crise migratoire au même point que d'autres pays européens comme la Hongrie, la Grèce ou l'Italie.

    Les Pays-Bas accueilleront près de 7.000 réfugiés au cours des deux années à venir, a annoncé mardi soir le ministère néerlandais de la Sécurité et de la Justice.

    Auparavant, le pays s'est engagé à accueillir 2.000 personnes arrivées essentiellement de Syrie, d'Erythrée et de l'Irak, a rappelé le secrétaire d'Etat Klaas Dijkhoff à l'issue de la rencontre de l'UE à Bruxelles sur la répartition des migrants.

    Lors de la réunion, les ministres de l'Intérieur et de la Justice de l'UE se sont mis d'accord sur la répartition de 120.000 migrants entre les vingt-huit pays membres de l'Union. M. Dijkhoff a jugé "satisfaisants" les résultats de la rencontre.

    Les participants aux consultations se sont mis d'accord sur le fait que dans une perspective à long terme, il faut améliorer les conditions des réfugiés dans les zones sûres situées à proximité des régions en conflit, selon le responsable.

    Les Pays-Bas ne sont pas confrontés pour l'instant à la crise migratoire au même point que d'autres pays européens comme la Hongrie, la Grèce ou l'Italie. En huit mois de l'année 2015, près de 17.000 personnes ont demandé le statut de réfugié, ce qui équivaut à peu près aux indices de 2014.

    Cependant, les tendances qui se profilent sont préoccupantes. Début septembre, 1.800 personnes arrivaient aux Pays-Bas chaque semaine, alors qu'aujourd'hui, le pays voit affluer 700 réfugiés par jour. Les autorités arrivent pour l'instant, quoiqu'avec peine, à les loger dans les municipalités.

    Dossier:
    Crise migratoire (779)

    Lire aussi:

    L'UE s'accorde sur l'accueil de 120.000 réfugiés
    Crise des migrants en Europe: le trafic de faux passeports syriens prospère
    L'Allemagne suspend des lignes ferroviaires avec l'Autriche et la Hongrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik