Ecoutez Radio Sputnik
    Dunja Mijatovic

    Liberté des médias: l'OSCE critique l'Ukraine et les pays baltes

    © Flickr/ OSCE Parliamentary Assembly
    International
    URL courte
    0 1698340

    Selon la représentante de l'OSCE pour la liberté des médias Dunja Mijatovic, les pays civilisés devraient trouver d'autres moyens de régler leurs problèmes de sécurité.

    La décision de l'Ukraine et des pays baltes d'interdire l'entrée à plusieurs dizaines de journalistes étrangers témoigne de la détérioration de la situation en matière de liberté des médias en Europe, a déclaré la représentante de l'OSCE pour la liberté des médias Dunja Mijatovic.

    "Je respecte le droit légitime des gouvernements de lutter contre le terrorisme et de protéger la sécurité nationale et leurs citoyens. Mais adopter des restrictions qui entravent la libre circulation des journalistes n'est pas le bon moyen de garantir la sécurité", a indiqué Mme Mijatovic dont la déclaration est publiée sur le site officiel de l'OSCE.

    Le président ukrainien Piotr Porochenko a adopté le 16 septembre dernier des sanctions contre 105 sociétés et 388 individus qui "présentent une menace pour les intérêts nationaux" ou "font la promotion des activités terroristes".

    Le décret présidentiel contient une liste de journalistes, principalement issus de pays membres de l'OSCE, qui sont interdits d'entrée en Ukraine. Parmi les personnes visées figurent des journalistes d'Allemagne, de Bulgarie, d'Espagne, d'Estonie, d'Israël, du Kazakhstan, de Lettonie, de Macédoine, de Pologne, du Royaume-Uni, de Russie, de Serbie, de Slovaquie et de Suisse. On y trouve notamment deux journalistes du journal espagnol El Pais disparus en Syrie et trois journalistes de la BBC.

    Le Conseil de sécurité nationale et de défense d'Ukraine (SNBO) a par la suite retiré plusieurs journalistes d'Europe occidentale de cette liste noire "compte tenu du retentissement qu'avait provoqué cette affaire et de la portée stratégique des rapports avec l'UE".

    "Introducing over-broad restrictions that curb free movement of journalists is not the way to ensure security," the OSCE's Dunja Mijatovic said in a statement.

    Posted by OSCE Representative on Freedom of the Media on 17 сентября 2015 г.

    "J'appelle le président Porochenko à amender son décret et à exclure les journalistes de cette liste (…). Les autorités doivent faciliter le travail des journalistes et s'abstenir de créer des barrières administratives pour leur entrée dans le pays", a déclaré Mme Mijatovic.

    L'experte en droits de l'homme et droit des médias a également dénoncé les menaces proférées par la police hongroise à l'égard des journalistes qui couvrent l'évolution de la crise migratoire en Europe.

    "Même des gouvernements de pays aux systèmes démocratiques stables adoptent des lois portant préjudice à la liberté d'expression, et tout cela au nom de la sécurité (…). Les pays démocratiques doivent régler ces questions autrement. On ne peut pas garantir la sécurité de l'Etat en interdisant les activités des journalistes", a noté Mme Mijatovic à l'agence AP.

    Lire aussi:

    Kiev décrète des sanctions contre des journalistes occidentaux
    Sanctions ukrainiennes: les journalistes de la BBC retirés de la liste
    Ukraine: 83 journalistes russes interdits d'entrée (SBU)
    Tags:
    journalisme, liberté d'expression, liberté de la presse, sanctions, OSCE, Dunja Mijatovic, Piotr Porochenko, pays baltes, Europe, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik