Ecoutez Radio Sputnik
    Osama Abdullah Mohsen

    Le réfugié frappé par une journaliste hongroise accusé d'être membre d'Al-Qaïda

    © REUTERS/ Andrea Comas
    International
    URL courte
    2180795215

    Le réfugié Osama Abdullah Mohsen, victime du croche-pied d'une journaliste hongroise, aurait été membre du groupe terroriste Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda.

    Les images d'Osama Mohsen, un enfant dans les bras, s'écroulant par terre après le croche-pied de l'opératrice de télévision hongroise Petra Laszlo, alors que celle-ci était en train de faire un reportage sur les réfugiés à la frontière serbe, ont reçu un vif écho médiatique dans le monde. La journaliste a été licenciée, tandis qu'Osama Mohsen a été embauché en Espagne comme un entraîneur de foot, poste qu'il occupait avant de gagner l'Europe.

    Par la suite, des représentants du parti kurde syrien Union démocratique (PYD) ont diffusé une déclaration officielle dans laquelle ils accusaient Mohsen d'avoir combattu dans les rangs du Front al-Nosra, organisation terroriste associée à Al-Qaïda.

    A titre de preuve, ils ont publié des captures d'écran de sa page supprimée d'un réseau social où l'intéressé faisait état de son implication dans des activités terroristes, rapporte International Business Times.

    Les Syriens l'accusent en outre d'avoir pris part à la répression des émeutes survenues à l'issue d'un match de foot dans la ville de Kameshli en 2004, au cours desquelles une cinquantaine de Kurdes ont trouvé la mort.

    Lire aussi:

    "Happy end" pour un réfugié syrien
    Internet s'enflamme: un réfugié faussement accusé d'être militant de l'EI
    Crise des migrants en Europe: le trafic de faux passeports syriens prospère
    Tags:
    Kurdes, terrorisme, crise migratoire, réfugiés, Front al-Nosra, Al-Qaïda, Osama Abdullah Mohsen, Syrie, Espagne, Hongrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik