Ecoutez Radio Sputnik
    Des migrants

    La Hongrie érige de nouveaux barrages contre les migrants

    © Sputnik. Dmitri Vinogradov
    International
    URL courte
    0 1718244

    Ce jeudi, les militaires hongrois ont commencé à placer des barrages de fils de fer barbelés contre les migrants le long de la frontière avec la Slovénie.

    Selon le représentant du gouvernement hongrois Zoltan Kovacs cité par l'agence Associated Press, il s'agit d'un renforcement d'une partie de la frontière entre la Hongrie et la Slovénie. Selon le responsable, il s'agit d'une mesure préventive. Cependant, les deux pays font partie de la zone Schengen.

    La Hongrie a précédemment érigé des barrages identiques contre les migrants le long de ses frontières avec la Serbie et la Croatie. Le pays se prépare également à commencer la construction de barrages à la frontière avec la Roumanie.

    Selon l'agence AP, mercredi dernier, 10.000 migrants ont pénétré sur le territoire hongrois. La Hongrie est un des pays européens les plus touchés par la crise migratoire actuelle. Beaucoup de migrants le considèrent comme un point de transit dans leur route vers l'Europe occidentale.

    L'envergure de la crise des migrants, qui semble être la plus grave depuis l'époque de la Seconde Guerre mondiale, pousse les pays européens à chercher des décisions rapidement. Mercredi 23 septembre, une rencontre urgente européenne s'est tenue, et a été consacrée aux problèmes relatifs à la migration. Lors de cette rencontre, les pays de l'Union européenne ont adopté un plan de répartition de 120.000 réfugiés supplémentaires parmi les pays, hors des limites déjà prévues.

    Lire aussi:

    Migrants: l'Europe divisée sur la manière de régler la crise
    Migrants: la police croate fait usage de gaz lacrymogènes
    Prague accepte les quotas de migrants au nom de l'unité de l'UE
    Accueil des migrants: manifestation dans la capitale lettonne
    Tags:
    crise migratoire, migrants, réfugiés, Union européenne (UE), Zoltan Kovacs, Slovénie, Roumanie, Croatie, Serbie, Hongrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik