International
URL courte
27304
S'abonner

Si les toilettes de la première dame de Chine font régulièrement objet de discussions, il ne reste à Xi Jinping, son époux, qu'à se distinguer à l'aide de cravates, ce qui fait s'interroger la communauté internationale sur la portée et le symbolisme de la couleur de cette pièce vestimentaire.

Le journal The South China Morning Post a avancé une hypothèse qui explique comment le président chinois Xi Jinping fait son choix entre telle ou telle cravate.

Ainsi, accompagné par sa conjointe, M. Xi préfère une cravate en harmonie avec la robe de celle-ci. Dans d'autres cas, le dirigeant chinois se laisse guider par des raisons politiques. On peut citer par exemple sa rencontre avec le président du parti politique Kuomintang Chu Li-luan où le président de la République populaire de Chine portait une cravate bleue. De la même manière, il a choisi un accessoire bleu pour sa rencontre avec Lien Chan, ancien président du Kuomintang, qui a assisté au défilé militaire à Pékin marquant le 70e anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale.

Dans ces deux cas, ce n'est pas le hasard qui a poussé le président Jinping a choisi la couleur bleue. C'est que le bleu est considéré comme la couleur du parti Kuomintang et d'autres partis qui prônent la réunification avec la Chine continentale, à la différence du vert, qui est la couleur des partisans de l'indépendance.

De plus, pour s'entretenir avec le président américain Barack Obama, M. Xi se passe souvent de cette pièce de toilette, comme par exemple lors de sa visite aux Etats-Unis en 2013, ou encore cette année, lorsque les deux homologues sont apparus sans cravates devant les caméras.

Lire aussi:

Les USA se tireraient une balle dans le pied en refusant le dialogue avec Pékin
Cybersécurité: Washington et Pékin enterreront-ils la hache de guerre?
Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Tags:
cravate, Xi Jinping, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook