Ecoutez Radio Sputnik
    le groupe Front Al-Nosra, lié à l'Al-Qaïda

    Syrie: des munitions américaines pour Al-Qaïda

    © AFP 2017 AMC / FADI AL-HALABI
    International
    URL courte
    406378663

    Les insurgés syriens ont reconnu avoir cédé des équipements en échange de la possibilité de se déplacer en toute sécurité dans la région.

    Les combattants formés par les Etats-Unis ont remis une partie de leur équipement et munitions au groupe Front Al-Nosra, lié à l'Al-Qaïda, a rapporté vendredi le commandement des forces américaines au Proche-Orient (Centcom), cité par l'AFP.

    Les insurgés syriens ont indiqué à l'armée américaine avoir remis "six pick-ups et une partie de leurs munitions à un intermédiaire soupçonné d'appartenir au Front al-Nosra, soit à peu près 25% de leur équipement", apparemment "en échange de leur passage", précise le Centcom dans un communiqué.

    Selon le colonel Patrick Ryder, porte-parole du Centcom, ce comportement "est très préoccupant et constitue une violation des règles" du programme de formation des NSF (New Syrian forces, Nouvelles forces syriennes, ndlr).

    Il pourrait s'agir d'un groupe de combattants syriens entraînés en Turquie par les Etats-Unis pour combattre l'EI dont l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) avait signalé l'entrée en Syrie, le week-end dernier.

    Un précédent groupe de 54 hommes, les premières recrues ayant achevé leur formation, avait été décimé en août dernier par Al-Nosra.
    Le programme américain d'assistance "train and equip" s'est heurté à de grandes difficultés dès le début. Si au départ Washington voulait entraîner en Syrie près de 15.000 opposants modérés, il n'a pour l'instant réussi qu'à former deux groupes de 54 et 70 combattants, selon les chiffres du Pentagone. Plusieurs d'entre eux, n'ayant pas été tués ou ayant été capturés, ont pris la fuite.

    Selon, le général américain Lloyd Austin, seuls "quatre opposants sur cinq" instruits par les Etats-Unis font actuellement la guerre contre l'EI.

    L'administration américaine est en train de réfléchir à la réforme du programme, pour lequel le Congrès avait débloqué 500 millions de dollars cette année.

    Lire aussi:

    Syrie: des rebelles entraînés par les USA remettent leurs armes aux djihadistes
    Le Pentagone joue à cache-cache avec ses combattants syriens dans le désert
    Syrie: Washington se résigne à reconnaître le rôle clé de la Russie
    Tags:
    combattant, équipements, CENTCOM, Front al-Nosra, Al-Qaïda, Etat islamique, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik