Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Donald Trump: laissez la Russie agir en Syrie!

    © REUTERS/ Nancy Wiechec
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    5611539837

    Lors d'un récent discours en Oklahoma, le candidat républicain à la présidentielle américaine de 2016, le milliardaire Donald Trump s’est prononcé sur la crise syrienne actuelle, affirmant qu’on devait laisser la Russie lutter contre l’Etat islamique, annonce l’édition du Washington Post.

    Selon M.Trump, il est préférable de donner la possibilité à la Russie de lutter de façon active contre le groupe terroriste Etat islamique en Syrie.

    "Vous savez, la Russie veut mettre fin aux activités de l'EI, n'est-ce pas? Nous voulons mettre fin aux activités de l'EI… Peut-être, nous faut-il la laisser le faire? Laissez-la faire", a lancé le candidat républicain lors de son discours, vendredi dernier.

    Selon M.Trump, ses concurrents républicains à la course présidentielle ont l'intention de commencer une vraie Troisième Guerre mondiale à cause de la Syrie. Le milliardaire s'est amusé en se moquant de ses concurrents devant une salle de plusieurs milliers de personnes.

    M.Trump est fréquemment critiqué pour ne pas avoir présenté clairement sa vision des affaires internationales. Cette fois-ci, le candidat républicain a déclaré que ce silence était choisi. Rendre publics ses plans stratégiques dans le domaine des affaires étrangères, c'est de la "folie", estime M.Trump.

    Le milliardaire, qui est l'un des principaux candidats républicains à la présidentielle de 2016, a déjà fait nombre de déclarations polémiques, qui ont provoqué de violentes critiques de la part de différents représentants de la société américaine.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Présidentielle US: Trump renoncera à son salaire de président
    Donald Trump "prêt au dialogue avec Moscou"
    Donald Trump continue de progresser, Hillary Clinton s'essouffle
    Trump: les USA sont "un grand voyou qui perd toujours"
    Tags:
    lutte antiterroriste, Etat islamique, Donald Trump, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik