International
URL courte
34247
S'abonner

Le président ukrainien Piotr Porochenko estime que si Moscou approuve les élections dans les républiques populaires autoproclamées de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR), les sanctions antirusses seront nécessairement élargies ou prolongées.

Les autorités ukrainiennes ont fixé les élections locales pour le 25 octobre. Dans le même temps, les autorités de la DNR et de la LNR ont prévu les élections le 18 octobre pour Donetsk et le 1er novembre pour Lougansk. Les autorités de la DNR et LNR ont déclaré à plusieurs reprises que les élections auraient lieu, quel que soit les desiderata de Kiev et ont expliqué que ce dernier avait adopté unilatéralement la loi sur les élections locales sans aucune concertation avec Lougansk et Donetsk, ce qui constitue une violation les accords de Minsk. Les accords du 12 février obligent les autorités ukrainiennes à dialoguer directement avec les représentants de la DNR et LNR, notamment sur la question des élections locales. 

"Si la Russie les approuve (les élections, ndlr), il s'agit d'une violation brutale des accords de Minsk de la part de la Russie. Il faudra des mesures supplémentaires. Ça peut être l'élargissement ou la prolongation des sanctions, ça peut être d'autres instrument qui se trouvent entre les mains de la communauté internationale afin de créer pour la Russie une motivation pour revenir à la table de négociations", a déclaré Piotr Porochenko dans son entretien pour les chaînes ukrainiennes, diffusée par la chaîne ICTV.

Le président ukrainien a également  fait remarquer que Kiev ferait tout son possible pour ne pas laisser les élections dans la LNR et la DNR avoir de nouveau lieu.


Lire aussi:

Drogues, prostitution, politique: l’ordinateur de Hunter Biden, une boîte de Pandore?
«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
«Intestins visibles, poumons perforés»: un homme sauvagement assassiné en pleine rue dans le 93
«Il est simplement trop tard pour utiliser le Spoutnik V» en Europe, assure Thierry Breton, qui explique pourquoi
Tags:
sanctions, accords de Minsk II, élections, Petro Porochenko, Donbass, Donetsk, Lougansk, Russie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook