International
URL courte
70e session de l'Assemblée générale de l'Onu (35)
40541
S'abonner

La France est prête à discuter du règlement du conflit avec toutes les parties, y compris les États-Unis, la Russie, l'Iran, a déclaré le président français François Hollande à New York.

Six appareils, dont cinq Rafale, de l'armée française effectuent leurs premières frappes et ont détruit un camp d'entraînement de l'État islamique à Deir ez-Zor, dans l'est de la Syrie, au nom de la "légitime défense", a annoncé François Hollande. La France "a frappé en Syrie" dans le "respect de son autonomie d'action", grâce à des "informations fournies par la coalition", ainsi que suite aux renseignements collectés lors des vols de reconnaissance aérienne conduits depuis plus de deux semaines, lit-on dans un communiqué de l'Élysée.

La position de la France est de discuter de cela (le règlement en Syrie, ndlr) avec toutes les parties concernées, surtout avec les voisins de la Syrie, des pays arabes mais également les Etats-unis, la Russie et l'Iran. Nous n'écartons personne", a souligné le président français lors d'un briefing à l'ONU.

Le conflit armé qui ravage la Syrie depuis le mois de mars 2011 a fait, selon les estimations de l'Onu, plus de 220.000 morts. Les forces gouvernementales combattent les brigades armées de l'opposition anti-Assad et les groupes terroristes de l'Etat islamique et du Front al-Nosra.


Dossier:
70e session de l'Assemblée générale de l'Onu (35)

Lire aussi:

Syrie: Hollande appelle à convoquer un Genève 3
Casques bleus sous commandement français en Syrie?
Un octogénaire décède après avoir été bousculé et insulté à la caisse car jugé «trop lent» dans le 92
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
crise syrienne, Rafale, ONU, François Hollande, Syrie, New York, France, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook