International
URL courte
37010
S'abonner

Toute frappe militaire menée en Syrie sans l'accord de Damas est illégitime, a déclaré le député syrien Hussein Rageb contacté par Sputnik.

Selon le parlementaire, les récentes frappes aériennes françaises contre les positions de l'Etat islamique sur le territoire syrien doivent être considérées comme une violation du droit international.

"Il s'agit d'une nouvelle ingérence dans les affaires intérieures d'un Etat souverain", a souligné M.Rageb.

Le député estime que les attaques lancées en Syrie par l'aviation française constituent une réponse à la signature par la Syrie, la Russie, l'Iran et l'Irak d'un accord sur la mise en place d'un centre de renseignement à Bagdad pour lutter plus efficacement contre l'EI.

"Alors que plusieurs pays occidentaux révisent leurs positions concernant la nécessité de dialoguer avec les autorités syriennes, la France continue de discuter avec la Syrie par voie d'allusions politiques", déplore l'interlocuteur de l'agence.

Toujours d'après lui, la France doit apporter des excuses à la Syrie, tandis que la communauté internationale doit reconnaître le rôle central de Damas dans la lutte contre les extrémistes de l'EI, du Front al-Nosra et d'autres organisations terroristes opérant en Syrie.

Dimanche 27 septembre, l'Elysée a annoncé que les forces aériennes françaises avaient effectué leurs premières frappes contre les djihadistes de l'Etat islamique en Syrie "en coordination" avec les partenaires de Paris au sein de la coalition internationale antiterroriste.

Le premier ministre français Manuel Valls a par la suite souligné que son pays agissait en Syrie "en légitime défense" et que cette action serait poursuivie "autant que nécessaire".

Lire aussi:

Syrie, Ukraine: pourquoi la Russie a un temps d'avance sur l'Occident
Casques bleus sous commandement français en Syrie?
Donald Trump: laissez la Russie agir en Syrie!
Russie, Iran, Irak et Syrie unis contre Daesh
Tags:
Russie, France, Syrie, Hussein Rageb, Etat islamique, Front al-Nosra, djihadisme, terrorisme, frappe aérienne, lutte antiterroriste, intervention, alliance
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook