International
URL courte
0 371
S'abonner

L'intervention historique du président russe Vladimir Poutine à la tribune de l'Assemblée générale de l'‪Onu sera suivie par un entretien avec son homologue américain Barack Obama, leur première rencontre officielle depuis plus de deux ans et largement couverte par les médias, ainsi qu'avec le premier ministre japonais Shinzo Abe.‬‬

Le président russe, au centre de l'attention à l'ONU, se retrouvera aujourd'hui à New York, côte à côte avec le président américain, une heure durant dans la chambre de la délégation russe pour aborder la situation en Syrie, la lutte contre l'Etat islamique (EI) et la crise ukrainienne. 
President Vladimir Putin et president Barack Obama
© Sputnik . Evan Vucci, File
 

Le tête-à-tête s'annonce constructif. "Je ne m'attends pas à une hostilité déclarée", estime  Josh Earnest, porte-parole du président américain. "Mais il y a des sujets sérieux que les Etats-Unis et la Russie doivent aborder", ajoute-t-il, soulignant que Barack Obama "n'hésitera pas un instant à soulever nos réelles inquiétudes sur l'attitude de la Russie en Ukraine et ailleurs dans le monde".

La presse attend également avec impatience l'entretien des deux chefs d'Etat. 

Ainsi, le New York Times estime: "Peu importe que cela soit pénible pour lui, le président Obama n’a pas d’autre choix que d’essayer de coopérer avec le président Poutine si on veut en finir avec la débâcle en Syrie, tout comme il a été obligé de collaborer avec la Russie pour obtenir un accord avec l’Iran.”

Le gouvernement japonais a également confirmé la rencontre bilatérale entre le président russe et le premier ministre japonais, a fait savoir le secrétaire général du gouvernement japonais Yoshihide Suga. D'après lui, la patrie japonaise compte avant tout attirer l'attention sur la visite du président russe au Japon et à la promotion du dialogue pour signer un traité de paix et régler le problème territorial.


Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
«On va te décapiter la tête»: le maire du VIIIe à Lyon menacé - photos
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Tags:
crise syrienne, crise en Ukraine, ONU, Etat islamique, Shinzo Abe, Vladimir Poutine, Barack Obama, Japon, New York, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook