Ecoutez Radio Sputnik
    Le premier ministre nippon Shinzo Abe et le président russe Vladimir Poutine

    Relations russo-japonaises: le dialogue continue

    © Sputnik. Michael Klimentyev
    International
    URL courte
    70e session de l'Assemblée générale de l'Onu (35)
    11538221

    Le président russe et le premier ministre nippon ont évoqué les questions d'actualité lors d’une réunion qui s’est tenue à New York.

    Le premier ministre nippon Shinzo Abe et le président russe Vladimir Poutine se sont mis d'accord sur la nécessité de continuer le dialogue, y compris à propos des îles Kouriles, tout en organisant des rencontres de haut niveau dans le cadre du sommet de l'APEC et d'autres évènements internationaux de grande envergure, a rapporté l'agence d'information japonaise Kyodo.

    Outre cela, MM. Abe et Poutine ont confirmé leur intention de trouver le temps nécessaire afin d'organiser une visite de Vladimir Poutine au Japon cette année.

    Lors de la rencontre, le dirigeant russe a souligné que la Russie et le Japon avaient des perspectives d'amélioration des échanges commerciaux, dont le volume a diminué ces derniers temps.

    "Au début de notre rencontre, je tiens à souligner que nous avons observé l'activation de certains de nos contacts dans de nombreux domaines", a fait remarquer le président russe.

    "Malheureusement, le volume des échanges commerciaux a diminué, mais je suis certain que nous avons de bonnes perspectives, et l'existence d'un grand nombre de projets conjoints est la meilleure confirmation pour cela", a ajouté M.Poutine.

    Shinzo Abe a pour sa part déclaré qu'il avait l'intention de discuter du traité de paix avec le dirigeant russe.
    "J'ai été réélu chef du parti libéral-démocrate du Japon, et à présent nous avons donc une base stable pour poursuivre des discussions apaisées avec Vladimir Poutine sur le traité de paix. Je suis prêt à faire les efforts nécessaires afin de développer nos relations", a déclaré le premier ministre nippon.

    Le Japon revendique les îles Itouroup, Kounachir, Chikotan et l'archipel des Habomai. Le rattachement de ces îles est un préalable selon Tokyo à la conclusion du traité de paix qui n'a jamais été signé après la Seconde Guerre mondiale. La Russie estime que les Kouriles du sud ont fait partie de l'URSS après la Seconde Guerre mondiale et que la souveraineté russe sur ces territoires est incontestable.

     

    Dossier:
    70e session de l'Assemblée générale de l'Onu (35)

    Lire aussi:

    Le Japon appelle la Russie à renoncer au dollar dans les échanges
    Russie, Japon: dialoguer, malgré les Kouriles
    Vers la fin de la discorde entre Moscou et Tokyo au sujet des Kouriles?
    Tags:
    coopération, relations diplomatiques, litiges territoriaux, échanges commerciaux, négociations, ONU, Shinzo Abe, Vladimir Poutine, Kouriles du Nord, Japon, New York, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik