Ecoutez Radio Sputnik
    Le président des Etats-Unis Barack Obama fait un discours à l'Assemblée générale de l'Onu

    Assemblée générale de l'Onu: le secret de l’éloquence d’Obama dévoilé!

    © Sputnik. Sergueï Gouneev
    International
    URL courte
    74177101273

    Durant son discours enflammé de 40 minutes au lieu de 15, le président américain regardait souvent au loin… Mais qui est donc cet allié qu’il cherchait du regard et qui lui insufflait tant de fougue?

    Le président américain a pris la parole suite au discours d'ouverture prononcé par le secrétaire général Ban Ki-moon et l'intervention de la chef d'Etat brésilienne Dilma Rousseff.

    L'intervention de Barack Obama, qui a duré pendant 40 minutes au lieu de 15 minutes prévues pour chaque intervenant, a fait forte impression sur les participants à l'Assemblée générale.

    "Les nations fortes doivent avant tout être responsables de l'ordre mondial et de son maintien", a martelé solennellement le chef de la Maison Blanche, en expliquant la position de son Etat de façon claire et parfaitement formulée.

    Pourtant, les journalistes ont rapidement remarqué que le président américain lisait un prompteur…

    La solide relation qui unit Barack Obama et les prompteurs est un sujet discuté par les médias du monde entier depuis un certain temps. Effectivement, il semblerait que le président recourt à ce genre de technologies bien plus souvent que ses prédécesseurs ou homologues.

    Un prompteur est constitué d'écrans transparents fixés sur une barre verticale, rappelant un grand livre.

    D'habitude, les photographes et les caméramans détestent cet outil qui les gêne afin de filmer leur reportage.

    Selon certaines informations, le dirigeant des Etats-Unis était un utilisateur passionné de prompteurs lors de sa campagne électorale, certains murmurant qu'il serait même incapable de prononcer un discours impeccable sans utiliser cet outil.

    En effet, une passion trop effrénée pour le prompteur a parfois ses revers… Privé de son meilleur ami, Barack Obama s'est trompé en qualifiant Joseph Biden de "futur président des Etats-Unis" quoique ce dernier se fût porté candidat au poste de vice-président. Lors d'une intervention dans une usine de l'Ohio, le dirigeant américain a étonné en balbutiant et en faisant des pauses prolongées.

    Depuis le temps, certaines mauvaises langues se sont mêmes mises à qualifier le président américain d'"accro au prompteur"…

     

    Lire aussi:

    Obama: la réalisation rapide des accords de Minsk est possible
    Obama dévoile la cause des conflits armés dans le monde
    A l'Onu, Poutine et Obama parleront le même jour
    Tags:
    discours, intervention, 70e anniversaire de l'Assemblée générale de l'Onu, ONU, Barack Obama, New York, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik