Ecoutez Radio Sputnik
    US Secretary of State John Kerry

    Rétropédalage: Washington cesse d’exiger le départ immédiat d’Assad

    © REUTERS/ Yuri Gripas
    International
    URL courte
    65913892

    Washington a changé de rhétorique et plaide désormais en faveur d’une "transition ordonnée" en Syrie, sans insister sur la démission immédiate du président Bachar el-Assad.

    "Nous avons changé ça (l'exigence du départ d'Assad, ndlr). Au bout d'un certain temps nous nous sommes dits: « Ça ne marche pas ». Il est indispensable d'effectuer une transition ordonnée, contrôlée afin d'exclure les risques de revanchisme, de pertes, de vengeance", a déclaré M. Kerry dans une interview à la CNN.

    La journaliste a souligné qu'il s'agissait d'une inflexion dans la position politique des Etats-Unis vis-à-vis de la Syrie.

    M. Kerry a également souligné que si Assad quittait son poste plus vite que prévu, cela pourrait provoquer "un vide, une implosion", ce qui mettrait un terme à la vie sociale dans le pays.

    Le 28 septembre, le président russe Vladimir Poutine a souligné lors de la 70 session de l'Assemblée Générale de l'Onu que le refus de coopérer avec le gouvernement syrien afin d'éradiquer l'Etat islamique (EI) constituait une "erreur de taille".

     

    Lire aussi:

    La France ouvre une enquête contre Assad pour crimes de guerre
    Syrie: existe-t-il une alternative à Bachar el-Assad?
    Hollande: "Il faut que Bachar el-Assad parte"
    Tags:
    John Kerry, Bachar el-Assad, Vladimir Poutine, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik