Ecoutez Radio Sputnik
    Lieu du crash du vol MH17

    Vol MH17: les résultats de l'enquête seront soumis au Conseil de sécurité

    © Sputnik. Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine (282)
    351786223

    Le rapport devrait être présenté par la délégation américaine.

    Les résultats de l'enquête pénale sur le crash du Boeing de la Malaysia Airlines dans l'est de l'Ukraine, que les Pays-Bas comptent remettre à la mi-octobre, seront présentés au Conseil de sécurité de l'Onu.

    Au cours d'une rencontre des cinq pays membres du groupe d'enquête sur ce crash (Ukraine, Malaisie, Australie, Pays-Bas et Belgique), les parties ont convenu de coordonner les efforts pour punir les coupables. La partie néerlandaise présentera le 15 octobre les résultats de l'enquête internationale indépendante, a annoncé le service de presse du président ukrainien (à présent, la date indiquée sur son site est le 13 octobre).

    Le rapport devrait être présenté par la délégation américaine.

    Les chefs d'Etat des cinq pays ont notamment examiné la coordination des efforts visant à créer un tribunal international, ce qui ne nécessite pas de décision du Conseil de sécurité de l'Onu, rapportent les médias. Les participants se sont dits déçus par le Conseil de sécurité et par la position de la Russie sur ce problème.

    Un Boeing 777 de la Malaysia Airlines s'est écrasé le 17 juillet 2014 dans le Donbass (est de l'Ukraine). A bord de ce vol MH17 qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur, se trouvaient 298 passagers et membres d'équipage, ressortissants de 10 pays. Le 21 juillet 2014, le Conseil de sécurité de l'Onu a réclamé une enquête approfondie et indépendante. La diplomatie russe a plusieurs fois souligné son mécontentement concernant cette enquête.

    C'est le Conseil de sécurité des Pays-Bas, pays le plus touché par la catastrophe, qui en éclaircit les circonstances. Cinq autres pays, dont l'Ukraine, mènent leur propre enquête pénale, dont les résultats ne seront pas publiés mais sont proposés comme base pour un procès.

    Le 29 juillet dernier, la Russie a mis son veto à la résolution du Conseil de sécurité de l'Onu prévoyant la création d'un tribunal international destiné à poursuivre les coupables du crash. Le document, selon Moscou, est dépourvu de toute base juridique et de jurisprudence et ses auteurs ont préféré des objectifs de propagande politique aux buts pratiques.

    Dossier:
    Crash d'un Boeing malaisien en Ukraine (282)

    Lire aussi:

    Crash du MH17: "Si les preuves contre la Russie existaient, ça se saurait"
    MH17 : le rapport final sur les causes du crash publié le 13 octobre
    MH17: les fuites dans l'enquête appelées à discréditer Moscou
    Enquête sur le crash du MH17: la Russie tenue à l'écart
    Tags:
    enquête, MH17, crash d'avion, Conseil de sécurité de l'Onu, Malaisie, Pays-Bas, Australie, Belgique, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik