Ecoutez Radio Sputnik
    Josh Earnest, porte-parole du président américain, lors d'un point de presse à la Maison Blanche. Le 3 septembre 2015

    Syrie: Washington et Moscou tiendront l'Otan à l'écart de leurs négociations

    © REUTERS/ Yuri Gripas
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    297990792

    Les Etats-Unis n'envisagent pas d'associer l'Otan à leurs échanges avec la Russie sur le règlement de la situation en Syrie.

    Les Etats-Unis souhaitent entretenir avec la Russie des contacts directs sur la Syrie, sans y associer l'Otan, a annoncé mercredi le porte-parole du président américain, Josh Earnest.

    "Autant que je sache en me fondant sur l'entretien des présidents [russe et américain, ndlr], ces négociations seront menées sur une base bilatérale, au niveau tactique opérationnel", a répondu M. Earnest à la question de savoir si l'Alliance atlantique participerait aux discussions entre les militaires des deux pays sur le règlement du conflit en Syrie.

    L'ambassade des Etats-Unis en Russie a annoncé mercredi que Washington et Moscou avaient conjointement constaté qu'ils avaient un intérêt commun à combattre le groupe terroriste Etat islamique. Selon la mission diplomatique américaine, Vladimir Poutine et Barack Obama ont souligné la nécessité de mettre en place un canal de communication entre les militaires des deux pays afin d'éviter toute mésintelligence.

    Dans son discours prononcé lundi lors de la 70e session de l'Assemblée générale de l'Onu, le président russe a appelé la communauté internationale à former une large coalition antiterroriste avec la participation de pays musulmans.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Hollande: la France prête à discuter du conflit syrien avec les USA, la Russie et l'Iran
    Entretien Lavrov-Kerry: la Russie et les USA prêts à travailler ensemble
    EI: les USA prêts à coopérer avec la Russie, mais sous condition
    Tags:
    militaires, négociations, OTAN, présidence américaine, Josh Earnest, Syrie, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik