Ecoutez Radio Sputnik
    Nicolas Maduro

    Le président vénézuélien soutient les frappes russes en Syrie

    © REUTERS/ Carlos Garcia Rawlins
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (418)
    13390724

    Le Venezuela applaudit la décision russe de mener des frappes contre l'EI.

    Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, considère les frappes russes contre les positions de l'Etat islamique en Syrie comme le chemin à suivre pour sauver ce pays.

    "Nous, au Venezuela, soutenons et applaudissons cette décision de la Fédération de Russie, c'est le chemin pour sauver la Syrie, éradiquer le terrorisme (de l'EI), ce nouveau fascisme", a-t-il déclaré dans une intervention radio-télévisée.
    Nicolas Maduro a en outre fait ressortir que les frappes effectuées en Syrie par la coalition antiterroriste conduite par les Etats-Unis n'avaient pas reçu l'aval de Damas.

    L'Armée de l'air russe a entamé mercredi une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

    Ces opérations sont menées à la demande du président syrien Bachar Asssad qui combat les terroristes de l'Etat islamique, a souligné le chef de l'administration du Kremlin Sergueï Ivanov. L'usage des troupes pour les opérations militaires au sol est exclu, a-t-il indiqué.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (418)

    Lire aussi:

    Le président syrien demande l'aide militaire de la Russie
    Obama reconnaît l'inefficacité des frappes contre l'EI
    EI: la coalition internationale proposée par Moscou ouvre un centre à Bagdad
    Tags:
    frappe aérienne, Etat islamique, Nicolas Maduro, Venezuela, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik