Ecoutez Radio Sputnik
    Frappes contre l'EI

    Syrie: l'Arabie saoudite exige que la Russie cesse son opération militaire

    © Sputnik. Russian Defense Ministry
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    1152314918190

    L'Arabie saoudite a exhorté la Russie à arrêter ses frappes aériennes contre la Syrie et à cesser de soutenir Bachar el-Assad.

    "La délégation de mon pays exprime sa profonde préoccupation suite aux opérations militaires réalisées par la Russie à Homs et à Hama, c'est-à-dire sur les territoires qui ne sont pas occupés par les forces de l'Etat islamique", a déclaré Abdallah al-Mouallimi, représentant de l'Arabie saoudite à l'Onu, dans une émission télévisée.

    "En ce qui concerne les pays qui viennent de déclarer s'être joints à la lutte contre les terroristes de l'EI, ils ne peuvent pas le faire en soutenant parallèlement le régime terroriste (le gouvernement de Bachar el-Assad, ndlr) en Syrie", a-t-il ajouté.

    Les frappes aériennes "ayant entraîné la mort de civils", son pays exige de les arrêter immédiatement, selon le diplomate saoudien.

    Khaled Khodja, représentant de la Coalition nationale syrienne, a récemment accusé la Russie d'avoir provoqué la mort de 36 civils. La diplomatie russe a pour sa part démenti ces assertions, les qualifiant de guerre de l'information.

    La France et les Etats-Unis ont également exprimé des doutes à ce sujet, supposant que la Russie n'a pas frappé les positions de l'EI. Le ministre de la Défense US Ashton Carter a mis en doute le fait que les forces de l'Etat islamique occupent les territoires visées par les avions russes.

    Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, interrogé par les journalistes, a ainsi commenté cette information: "Moi aussi j'ai vu des dépêches des médias (sur une éventuelle demande de l'Arabie saoudite d'arrêter les frappes, ndlr). J'ai cherché des déclarations en ce sens. Mais je n'ai encore rien trouvé".

    L'Armée de l'air russe a entamé mercredi une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Frappes russes en Syrie: l’Onu avoue s’être trompée
    La Russie a envoyé plus de 50 avions et hélicoptères en Syrie
    Le président vénézuélien soutient les frappes russes en Syrie
    Tags:
    frappe aérienne, Russie, Arabie Saoudite, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik