Ecoutez Radio Sputnik
    Siège du ministère russe des Affaires étrangères

    La Russie pourrait mener des frappes aériennes en Irak

    © Sputnik. Viktor Tolochko
    International
    URL courte
    Situation au Proche-Orient (2015) (38)
    27652921

    La Russie pourrait entamer des frappes aériennes contre l'EI en Irak, si les autorités de ce pays en font la demande à Moscou, a rapporté le responsable du ministère russe des Affaires étrangères, Ilya Rogatchev.

    Haider al-Abadi
    © REUTERS/ Andrew Kelly
    "Soit nous avons une demande appropriée du gouvernement irakien, soit une résolution du Conseil de sécurité, dont l'adoption dépend de la volonté du gouvernement irakien", a déclaré Ilya Rogatchev.

    En outre, "sous réserve de motifs suffisants, les autorités russes envisageront l'opportunité d'une action tant politique que militaire", a ajouté le directeur du département des nouveaux défis et menaces du ministère russe des Affaires étrangères.

    Le premier ministre irakien Haider al-Abadi a déclaré jeudi qu'il saluerait des frappes aériennes russes contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Irak, et s'est dit déçu par l'aide apportée à l'Irak par la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.

    "Nous n'avons pas reçu d'aide massive des Etats-Unis. Nous avons besoin de la participation d'une large coalition, comprenant notamment la Russie et l'Iran", a-t-il indiqué.

    Su-25. Lattaquié. Syrie.
    © Sputnik. Exclusif. Dmitri Vinogradov
    Néanmoins, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a précisé que les frappes aériennes russes seraient effectuées uniquement sur le territoire syrien.

    "Nous n'allons pas porter de frappes en Irak, nous n'avons pas reçu de demande. Comme vous le savez, nous sommes des gens polis et nous n'arrivons pas si on ne nous invite pas", a indiqué M.Lavrov lors d'une conférence de presse.

    L'Armée de l'air russe a entamé mercredi 30 septembre une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustibles appartenant à l'EI.

    Dossier:
    Situation au Proche-Orient (2015) (38)

    Lire aussi:

    Lutte contre l'EI: Lavrov fait le point à l'Onu
    Une frappe US en Syrie détruit... deux excavateurs
    Pentagone: Moscou doit se rallier à l’approche US en Syrie
    Tags:
    frappe aérienne, Etat islamique, Ilya Rogatchev, Haïder al-Abadi, Sergueï Lavrov, Moscou, Syrie, Irak, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik