Ecoutez Radio Sputnik
    Le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov

    La Russie accusée d'attaquer l'opposition en Syrie: balivernes, dit Moscou

    © Sputnik. Alexandre Vilf
    International
    URL courte
    11177716120

    Les allégations selon lesquelles les avions russes en Syrie ont attaqué l'opposition anti-Assad sont des balivernes, a déclaré le ministère russe de la Défense.

    "Ces pseudo-scoops sont absolument absurdes et n'ont aucun fondement réel. J'attire votre attention sur le fait que ces provocations qui émergent aujourd'hui ont été fabriquées de toutes pièces bien avant le début de l'opération", a annoncé aux journalistes le porte-parole ministériel Igor Konachenkov.

    Su-25. Lattaquié. Syrie.
    © Sputnik. Exclusif. Dmitri Vinogradov
    Plus tôt dans la journée, l'agence Bloomberg a cité une déclaration conjointe des gouvernements français, allemand, qatari, saoudien, turc, britannique et américain appelant la Russie à cesser les attaques visant les opposants anti-Assad en Syrie et à ne cibler que les positions de l'Etat islamique.

    "Nous exprimons notre profonde préoccupation à l'égard de la présence militaire russe en Syrie et notamment des attaques des forces aériennes russes dans les zones de Hama, de Homs et d'Idlib qui ont fait des victimes parmi la population civile au lieu de frapper les positions de l'EI", indiquait le document.

    Les auteurs de la déclaration appellent la Fédération de Russie "à mettre fin immédiatement à ces attaques contre l'opposition syrienne et les résidents civils et à concentrer ses efforts sur la lutte contre l'Etat islamique".

    Su russes. Lattaquié. Syrie.
    © Sputnik. Exclusif. Dmitri Vinogradov
    La Russie a procédé à des frappes aériennes en Syrie mercredi 30 septembre, répondant ainsi à l'appel du président Bachar el-Assad qui avait demandé l'aide de Moscou dans la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique et d'autres organisations terroristes contrôlant à présent près de 60% du territoire du pays.

    Depuis lors, le ministère russe de la Défense a constaté la destruction de plusieurs points de commandement, dépôts de munitions et équipements militaires de l'EI en Syrie. Dans le même temps, certains médias occidentaux ont diffusé des rapports faisant état de la mort de civils dans les attaques aériennes russes effectuées à Homs. Moscou a démenti ces informations, évoquant une "guerre de l'information" menée à son encontre.

    Lire aussi:

    La Russie a envoyé plus de 50 avions et hélicoptères en Syrie
    Poutine: la mort de civils annoncée avant le début des frappes russes en Syrie
    Frappes russes en Syrie: Marine Le Pen dénonce la propagande US
    Civils "tués" par les Russes en Syrie: du mensonge selon un expert syrien
    Tags:
    intervention, lutte antiterroriste, opposition, frappe aérienne, aviation, ministère russe de la Défense, Etat islamique, Igor Konachenkov, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik