Ecoutez Radio Sputnik
    Migrants

    Migrants: pas de murs à Athènes, mais plus de moyens

    © REUTERS/ Laszlo Balogh
    International
    URL courte
    21100212

    La crise migratoire actuelle continue d'être discutée de façon active parmi les représentants officiels des pays de l’Europe, notamment en Grèce. Les responsables grecs se sont récemment prononcés à nouveau sur les moyens de résoudre la crise.

    Selon les évaluations du premier ministre grec Alexis Tsipras, les intentions de certains pays de l'Union européenne d'ériger des murs contre les migrants rappellent le tristement célèbre mur de Berlin qui divisa la capitale allemande en deux et devint le symbole des frontières.

    "L'idée européenne est une idée de solidarité, de coopération, une telle idée est née avec la chute du mur de Berlin. Si quelqu'un pense aujourd'hui qu'avec le processus de construction de nouveaux murs cette idée de direction commune sera sauvegardée, alors il me semble que cette personne fait une erreur", a déclaré M.Tsipras.

    Selon le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Kotzias, l'Union européenne devrait accorder plus d'argent pour la résolution de la crise des migrants. Le ministre estime que l'UE devrait accorder beaucoup plus d'argent non seulement à la Grèce, mais également à la Turquie.

    Selon lui, dans le cadre du règlement de la crise migratoire, il faut élaborer une stratégie spécifique pour le Liban, l'Egypte et la Jordanie.

    "La population de l'Egypte s'élève à 96 millions de personnes, dont plus de 62 millions sont de jeunes hommes. Beaucoup n'ont pas de travail régulier, j'ignore quel avenir les attend", a ajouté le ministre.

    La crise migratoire actuelle a gravement touché beaucoup de pays de l'Union européenne. L'arrivée de centaines de milliers de migrants a poussé les pays à chercher des voies pour stabiliser la situation. Cette crise semble être la plus difficile depuis l'époque de la Seconde Guerre mondiale.

    Lire aussi:

    Migrants: l'Allemagne traduit sa constitution en arabe
    Migrants: la France n'accueillera "pas plus de 30.000 réfugiés"
    La Hongrie érige de nouveaux barrages contre les migrants
    Vague de migrants en Europe: vers la piste américaine?
    Tags:
    crise migratoire, migrants, réfugiés, Union européenne (UE), Alexis Tsipras, Nikos Kotzias, Jordanie, Turquie, Egypte, Grèce, Liban
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik