Ecoutez Radio Sputnik
    Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov

    Désinformation sur la Syrie: Peskov remet les pendules à l'heure

    Host photo agency
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (418)
    40230572655

    Les "canards" sur les attaques des forces aériennes russes contre l'opposition syrienne "modérée" sont imposés de l'extérieur. Moscou donne une information exhaustive, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

    "Un cas bien connu: la première information sur les frappes aériennes contre de présumées fausses cibles est apparue avant même le décollage des avions. Dans ce cas-là, tout est transparent. Et le ministère (russe, ndlr) de la Défense donne une information exhaustive", a-t-il remarqué.

    Su  russe. Lattaquié. Syrie.
    © Sputnik. Exclusif. Dmitri Vinogradov

    M. Peskov a ajouté que cela concernait également les opérations en Syrie pendant les rencontres du président russe Vladimir Poutine avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande, à Paris.

    "Nos partenaire ont vraiment évoqué le sujet selon lequel les frappes visaient d'après eux non pas l'EI (le groupe terroriste Etat Islamique, ndlr) mais l'opposition soi-disant modérée", a souligné le porte-parole du Kremlin. "Pourtant, jusqu'à ce jour, on aurait du mal à trouver quelqu'un qui puisse expliquer ce que signifie +opposition modérée+, a-t-il fait remarquer. Et (Vladimir, ndlr) Poutine s'est d'ailleurs beaucoup intéressé à cela et a demandé en quoi une opposition modérée pouvait se distinguer d'une opposition non-modérée.", a ajouté M.Peskov.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (418)

    Lire aussi:

    Toute l'opposition modérée dans la Ghouta orientale se joint à la trêve
    «Il est temps que nos partenaires séparent définitivement l'opposition des terroristes»
    Syrie: les positions des djihadistes et de l'opposition démêlées?
    Tags:
    désinformation, opposition, frappe aérienne, Dmitri Peskov, François Hollande, Angela Merkel, Vladimir Poutine, Syrie, Paris, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik