Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    Des vétérans britanniques attendus en Crimée

    © Sputnik. Konstantin Chalabov
    International
    URL courte
    23922671

    La Crimée s'apprête à accueillir une délégation de vétérans britanniques des Convois de l’Arctique qui ont décidé de braver les avertissements de leur gouvernement.

    Les députés français en Crimée
    © Photo. Site officiel du gouvernement de la Crimée
    Comme les pensions des vétérans britanniques de la Seconde Guerre Mondiale sont assez modestes et ne prévoient pas d'augmentation pour les exploits réalisés pendant la guerre, leur voyage devient une sorte de cadeau afin qu'ils puissent se reposer au bord de la mer Noire. En outre, l'accueil criméen s'annonce chaleureux, ce qui est traditionnel en Russie.

    Néanmoins, des cinq vétérans qui avaient voulu initialement visiter la péninsule, deux seulement ont hasardé le voyage. La cause des refus est loin d'être bureaucratique, car la Russie leur a accordé les visas en 10 minutes. Mais les autorités britanniques ont tout fait afin d'effrayer les vieux combattants.

    "Si vous habitez actuellement en Crimée ou si vous y êtes en visite, vous devez en partir immédiatement. Si vous décidez de rester, alors n'attirez pas l'attention, évitez les zones de protestation (difficile de savoir de quoi il s'agit ici, ndlr) et ne sortez pas dans la rue", préconise le gouvernement britannique sur son site officiel.

    Le ministère britannique des Affaires étrangères a envoyé à chacun une lettre contenant des avertissements, sans préciser la nature des dangers éventuels. Trois sur cinq ont pris peur, tandis que les deux autres, plus courageux, ont décidé d'entreprendre le voyage, enthousiasmés par l'avis favorable du journaliste de la BBC, John Simpson, qui a fait plusieurs voyages en Crimée.

    "Nous avions des relations chaleureuses avec la populations locale. Quelqu'un travaillait pour nous quand nous filmions pour la télévision, nous avons parlé à plusieurs personnes, tous étaient très bienveillants", s'exclame le journaliste.

    Les anciens combattants souhaitent visiter le lieu de réunion de Staline, Churchill et Roosevelt, et se prélasser au soleil. La température de l'air en Crimée atteint 77 Fahrenheit, soit 68 degrés plus chaud qu'en 1945 à Mourmansk, où ils accompagnaient une caravane de cargos transportant des bottes prêt-bail, des avions, des conserves de viande et même des disques de jazz. Ils parcouraient la route la plus difficile du monde, selon Winston Churchill, sous le feu de tirs effectués du ciel, de la côte et de l'eau. Difficile d'effrayer des gaillards ayant survécu à tous ces dangers…

    Lire aussi:

    Des députés du Bundestag envisagent de se rendre en Crimée
    Un député européen polonais pourrait se rendre en Crimée
    Des députés italiens attendus en Crimée
    Voyage en Crimée: la diplomatie française remerciera les parlementaires!
    Tags:
    vétéran, Convois de l'Arctique, Seconde Guerre mondiale, Winston Churchill, Franklin Roosevelt, Joseph Staline, Royaume-Uni, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik