International
URL courte
3256
S'abonner

Le premier ministre britannique David Cameron s'attend à ce que le parlement autorise les Forces armées aériennes du pays à effectuer des frappes contre l'Etat islamique en Syrie.

Dans un entretien au quotidien Telegraph, le chef du gouvernement britannique a déclaré que l'armée ainsi que les forces spéciales obtiendraient des crédits à cet effet lors du réexamen du budget. M.Cameron compte que le parlement du Royaume-Uni donne son accord pour des frappes aériennes sur les positions de l'Etat islamique.

En outre, le premier ministre britannique a ajouté qu'il envisageait de doubler le nombre de drones attribués aux missions de reconnaissance des positions des djihadistes.

M.Cameron a souligné qu'un grand nombre de citoyens britanniques, soupçonnés des crimes graves, faisaient la guerre au Proche-Orient dont Jihadi John qui avait décapité plusieurs otages occidentaux.

Aucun pays occidental n'a reçu d'autorisation d'effectuer des frappes aériennes en Syrie de la part des autorités syriennes à la différence de la Russie qui a lancé une opération aérienne dans ce pays sur la demande de son président Bachar el-Assad.

Lire aussi:

Le Caire soutient l'opération russe en Syrie
Désinformation sur la Syrie: Peskov remet les pendules à l'heure
Syrie: il n'y a que des terroristes dans la zone d'action russe, admet Washington
Les terroristes en Syrie reculent après les frappes aériennes russes
Tags:
frappe aérienne, Etat islamique, David Cameron, Royaume-Uni, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook