Ecoutez Radio Sputnik
    Directeur des Ressources Humaines d'Air France Xavier Broseta

    Plan de restructuration: Air France enlève le haut

    © AFP 2018 Kenzo Tribouillard
    International
    URL courte
    21321

    Une centaine de salariés mécontents ont déchiré les chemises de deux dirigeants d'Air France, suite à l'annonce de la suppression de 2.900 emplois. La direction, ayant dû grimper sur des clôtures de sécurité pour se sauver, va porter plainte pour "violence aggravée". de gardes du corps.

    La direction d’Air France a confirmé lundi que son plan de restructuration supprimerait 2.900 emplois d'ici 2017, lors d’un comité central d’entreprise interrompu par l’intrusion de plusieurs centaines de salariés.


    Air France: le DRH déshabillé par les grévistes

    Le CCE, qui avait débuté à 9h30, a été interrompu au bout d’une heure suite à l'intervention de "plusieurs centaines" de manifestants, surgissant avec des slogans tels que "De Juniac démission" ou "On est chez nous", a constaté une journaliste de l’AFP.

    Le PDG d’Air France, Frédéric Gagey, est sorti précipitamment, sain et sauf. Pourtant, des salariés ont pu guetter le directeur des ressources humaines, Xavier Broseta. La chemise arrachée, il s’est enfui de la salle de réunion torse nu, entouré de gardes du corps.

    Le directeur d’Air France à Orly Pierre Plissonnier a lui aussi été évacué de l’aéroport.

    Lire aussi:

    Turbulences chez Air France: «France is in the Air», les grèves aussi
    Procès en appel d’ex-salariés Air France: la CGT va-t-elle perdre sa «chemise arrachée»?
    Grève à Air France: des employés dénoncent les «salaires low cost» (vidéos)
    Tags:
    Air France-KLM
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik