Ecoutez Radio Sputnik
    La chancelière allemande Angela Merkel

    Merkel pressentie pour le prix Nobel de la paix

    © AP Photo/ Markus Schreiber
    International
    URL courte
    451984162

    La chancelière allemande Angela Merkel a de bonnes chances d’obtenir le prix Nobel de la paix grâce à sa position sur la question des réfugiés, rapporte l'agence Bloomberg.

    "Angela Merkel a joué un rôle prépondérant dans un débat assez délicat et elle a rendu publique sa position morale, ce qui a contribué à changer le sens des débats", a déclaré le directeur de l'Institut de recherche sur la paix (PRIO) d'Oslo Kristian Berg Harpviken.

    Parmi les autres candidats, on trouve le prêtre d'Erythrée Mussie Zerai, qui aide les réfugiés, le pape François, qui a fait de la lutte contre la pauvreté son principal objectif, le journal russe Novaya Gazeta et le gynécologue du Congo Denis Mukwege, qui travaille avec les victimes de violences sexuelles.

    La saison 2015 des prix Nobel a débuté aujourd'hui, à Oslo, par la récompense des meilleures découvertes médicales. Cette année, le prix Nobel de physiologie ou médecine a été remporté par l'Irlandais William C. Campbell, le Japonais Satoshi Omura et la Chinoise Youyou Tu. Leurs recherches ont contribué à trouver des traitements contre le paludisme et les infections dévastatrices dues à des vers nématodes.

    Le Comité Nobel annoncera le lauréat le 9 octobre. L'année dernière, le prix Nobel de la paix a été décerné à une Pakistanaise de 17 ans, Malala Yousafzai, ainsi qu'au médecin indien Kailash Satyarthi, qui lutte contre le travail des enfants depuis 35 ans.

    Lire aussi:

    Le Nobel de médecine s'attaque aux vers et aux moustiques
    Prix Ig Nobel: et les découvertes scientifiques les plus étranges sont…
    "Anti-Nobel" 2015: ces chercheurs qui font d'abord rire, puis réfléchir
    Obama Prix Nobel: attention à la chute!
    Tags:
    prix Nobel, Institut de recherche sur la paix (PRIO) d'Oslo, Comité Nobel de la paix, Kristian Berg Harpviken, Angela Merkel
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik