Ecoutez Radio Sputnik
    Havane.Cuba

    Une ministre US à Cuba pour impulser les relations commerciales

    © Flickr/ Bryan Ledgard
    International
    URL courte
    0 65107

    La ministre américaine du Commerce Penny Pritzker entame une visite de deux jours à Cuba pour évoquer la normalisation des relations bilatérales et l'assouplissement des restrictions commerciales.

    Il s'agit de la deuxième visite d'un haut responsable américain depuis celle effectuée par John Kerry, qui a assisté à la cérémonie d'inauguration de l'ambassade US à la Havane en août 2015.

    Selon le ministère américain du Commerce, Mme Pritzker rencontrera des représentants du gouvernement de Cuba.

    Les membres de la délégation américaine présenteront à leurs collègues cubains les nouvelles règles concernant les voyages des Américains sur l'île ainsi que de nouvelles dispositions sur les échanges commerciaux et les transactions financières entre les deux pays.

    La délégation américaine cherche également à obtenir des informations supplémentaires sur la structure et l'état de l'économie cubaine, notamment du secteur privé. Le dialogue est censé contribuer à la réalisation plus efficace de la nouvelle politique des Etats-Unis à l'égard de Cuba, a précisé le ministère.

    Il est à noter que la discussion sur des sujets les plus sensibles, tel que l'embargo ou encore le territoire de la base américaine de Guantanamo, est remis à plus tard.

    Le pape François
    © AFP 2017 FILIPPO MONTEFORTE
    Le 18 septembre, Washington a annoncé sa décision d'alléger les conditions de voyage à Cuba et le régime de commerce entre les deux pays. Les nouvelles dispositions permettent aux compagnies américaines de proposer leurs services dans le domaine de télécommunications à Cuba, d'ouvrir des comptes dans les banques cubaines et de faire des affaires avec l'île.

    Les Etats-Unis et Cuba ont rétabli leurs relations diplomatiques en décembre 2014 après plus de 50 ans de rupture.

    Le 20 juillet dernier, les ambassades des deux pays ont rouvert à La Havane et à Washington. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry est devenu à la mi-août le premier chef de la diplomatie américaine à poser le pied sur le sol cubain depuis 1945.

     

    Lire aussi:

    Sanctions : les USA excluent 36 compagnies cubaines de la liste noire
    Cuba-Etats-Unis: nouvelle étape du rapprochement en septembre
    Kerry: le peuple de Cuba "serait mieux servi par une véritable démocratie"
    Tags:
    relations diplomatiques, commerce, échanges commerciaux, embargo, John Kerry, La Havane, Cuba, Washington, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik