Ecoutez Radio Sputnik
    enfant des migrants.Serbie

    Times: l’UE se prépare à expulser des centaines de milliers de migrants

    © AFP 2017 Dado Ruvic
    International
    URL courte
    Crise migratoire (779)
    316530645

    Des centaines de milliers de migrants, qui se sont vu refuser le statut de réfugié, seront expulsés d’Europe au cours des prochaines semaines, rapporte le journal britannique Times.

    "Bruxelles menace de révoquer l'aide accordée ainsi que les accords commerciaux et sur la facilitation de la délivrance de visas, si les pays tels que le Niger et l'Erythrée refusent de récupérer leurs migrants économiques. Les mesures à prendre comprennent entre autres la détention provisoire de milliers de migrants installés dans l'Union européenne (UE) afin qu'ils ne puissent pas se soustraire à leur expulsion", écrit le quotidien en ajoutant que lesdites mesures concerneraient également les ressortissants d'Afghanistan, de Libye et de Syrie.

    D'après le journal, "on s'attend à ce que les demandes d'asile de plus de 400.000 migrants arrivés dans l'EU au premier semestre soient rejetées, ce qui lance un défi politique et humanitaire aux dirigeants européens".

    La Grande-Bretagne, qui ne fait pas partie de l'espace Schengen, n'envisage pas de participer à l'expulsion des migrants. Cependant, la ministre britannique de l'Intérieur Theresa May est "encline à soutenir cette initiative", surtout si celle-ci permet de vider les camps de réfugiés de Calais (nord de la France), d'où le flux migratoire s'achemine vers le Royaume-Uni.

    D'après le "plan d'expulsion des migrants", c'est Frontex, l'agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures, qui assurera le suivi complet de la procédure. Les pays transgressant les normes juridiques internationales en matière d'expulsion des migrants recevront une amende de la Commission européenne.

    Depuis le début de l'année 2015, près de 500.000 migrants sont déjà arrivés sur le territoire de l'Union européenne. Leur flux ne cesse de croître de jour en jour.

    La Commission européenne a déclaré que la crise migratoire actuelle était l'une des plus graves depuis la Seconde Guerre mondiale.

    L'Allemagne, l'Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Croatie et la République tchèque ont auparavant adopté des mesures de contrôle à leurs frontières.

     

    Dossier:
    Crise migratoire (779)

    Lire aussi:

    Ministre britannique: l’unité de la société mise à l’épreuve par l’afflux de migrants
    Prague s’attend à une augmentation des plaintes de migrants
    UE: 630.000 migrants entrés illégalement en 2015
    Tags:
    crise migratoire, expulsions, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik