Ecoutez Radio Sputnik
    Mark Toner, porte-parole du département d'Etat US

    Les USA "pas sûrs" que l’incident aérien turc ait été prémédité

    CSPAN (Screenshot)
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (418)
    13118532

    Washington juge possible d’impliquer la Turquie dans les consultations entre la Russie et les Etats-Unis visant à prévenir les incidents entre leurs forces armées en Syrie.

    A la question de savoir si le gouvernement américain juge préméditée l'incursion russe dans l'espace aérien turc, survenue le 3 octobre, Mark Toner, porte-parole du Département d'Etat, a répondu mardi: "Nous ne sommes pas sûrs". Et de rappeler que la Russie a qualifié cet incident de "fortuit".

    Washington appelle Moscou à faire tout ce qui est nécessaire pour prévenir de tels incidents à l'avenir.
    L'administration américaine admet la possibilité d'engager la Turquie dans les consultations entre la Russie et les Etats-Unis visant à prévenir les incidents entre leurs forces armées en Syrie, a-t-il confirmé.

    "Cela pourrait être l'une des plateformes possibles. Je ne l'exclus pas", a-t-il dit. Mais à la question de savoir si des représentants turcs participeront au nouveau round de pourparlers entre les militaires russes et américains, il a répondu: "Je ne peux pas le promettre. Je ne sais pas".

    La Turquie peut utiliser une "plateforme bilatérale" pour entrer en contact avec la Russie, a supposé le responsable.
    L'incident en question est survenu le 3 octobre dans le ciel turc. Selon le ministère russe de la Défense, un avion russe Su-30 a pénétré samedi pendant quelques secondes dans l'espace aérien turc, pour des raisons météorologiques. L'Otan, pour sa part, affirme que des Su-30 et Su-24 ont violé l'espace aérien turc les 3 et 4 octobre, malgré les avertissements des autorités turques. Moscou n'a confirmé aucun incident de ce type survenu le 4 octobre.

    Les forces aériennes russes effectuent, depuis le 30 septembre, des frappes ciblées contre les sites des terroristes de l'Etat islamique. Le groupe aérien comprend une cinquantaine d'avions dont des Su-24M, de Su-25 et des nouveaux Su-34 polyvalents. Les forces armées russes soulignent qu'elles agissent en Syrie à la demande du président Bachar el-Assad.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (418)

    Lire aussi:

    Turquie: les paiements en roubles pour sauver le marché touristique?
    L’Etat islamique se prépare à frapper la Turquie
    Ankara se prépare à combattre l'Etat islamique en Syrie
    Tags:
    incident, frappe aérienne, Syrie, États-Unis, Russie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik