Ecoutez Radio Sputnik
    Situation en Syrie

    Sénateurs US: la CIA doit cesser de former les combattants syriens

    © REUTERS/ Hosam Katan
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    134984621

    Le programme d'aide américaine à l'opposition syrienne doit être fermé, car il contribue à la montée du terrorisme.

    Un groupe de sénateurs du Congrès américain a demandé aux chefs du Pentagone, de la CIA et du département d'Etat de suspendre le programme de formation des combattants de l'opposition en Syrie. Les moyens destinés à la formation et à l'armement de l'opposition dite "modérée" tombent finalement entre les mains des terroristes, sont persuadés les parlementaires.

    "Le programme de formation et d'armement en Syrie est non seulement un gaspillage de l'argent des contribuables. Comme nombreux d'entre nous l'avaient initialement prédit, il aide à présent les forces que nous sommes censés combattre", lit-on dans une lettre signée par les sénateurs démocrates Joe Manchin, Chris Murphey, Tom Udall et le républicain Mike Lee.

    Auparavant, le Pentagone a publié des informations selon lesquelles des combattants de l'opposition formés par des instructeurs américains avaient remis leurs armements au groupe Front al-Nosra en échange d'un droit de passage sécurisé.

    Plus tard, des extrémistes du Front al-Nosra ont déclaré que des insurgés syriens formés par les Américains en Turquie étaient passés de leur côté.

    Un ex-agent de la CIA, Larry Johnson, partage la position des sénateurs. Les Etats-Unis doivent cesser de former les combattants et d'aider l'opposition syrienne, car ces activités sont illégales et dangereuses, surtout en regard des frappes aériennes russes contre le groupe terroriste Etat islamique, a-t-il déclaré à Sputnik.

    "De la part des Etats-Unis, ce serait insensé et dangereux", a estimé M. Johnson.

    L'armée syrienne libre est une création de la CIA qui vise à donner à l'opposition syrienne l'image d'une "armée de la démocratie", selon lui. Les Etats-Unis fournissent un soutien militaire et financier aux forces antigouvernementales en Syrie depuis 2011, a-t-il ajouté.

    Larry Johnson a par ailleurs soutenu les activités de la Russie visant à combattre l'EI en Syrie.

    "En vertu des normes du droit international, la Russie agit en Syrie sur des bases légales, sur l'invitation du gouvernement du pays, qui conserve le pouvoir et sa place au sein de l'Onu. Cependant les Etats-Unis mènent leur opération militaire illégalement", a-t-il affirmé.

    Les médias américains ont pour leur part plus d'une fois attiré l'attention sur les résultats douteux du programme en question. "Nos acquis en matière de création de forces de sécurité ces 15 dernières années sont dérisoires", a confié au New York Times l'ancien ambassadeur américain en Afghanistan Karl Eikenberry.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Washington refuse de partager avec Moscou les coordonnées de l’EI en Syrie
    Poutine à la coalition US: donnez-nous les coordonnées des bases de l'EI
    Capitulation ou bon sens? Trump renonce au soutien de l'opposition syrienne armée
    Tags:
    Sénat des États-Unis, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik