Ecoutez Radio Sputnik
    Hôpital de MSF à Kunduz bombardé par les USA le 3 octobre 2015

    Député afghane: les excuses des USA ne sont pas suffisantes

    © REUTERS/ Medecins Sans Frontieres
    International
    URL courte
    2727210

    "Qu'est-ce qu'ils peuvent faire à part s'excuser?!", s’exclame une député du parlement afghan en parlant des récents regrets des Etats-Unis pour le bombardement de l'Otan qui a fait 22 morts.

    Suite au communiqué du secrétaire américain à la Défense Ashton Carter mardi, déclarant que le Pentagone reconnaît son erreur et déplore les morts de plusieurs personnes à la suite des bombardements de l'hôpital de la ville de Kunduz, Fatemeh Aziz député du parlement afghan est revenue sur l’évènement lors d'une interview accordée à Sputnik.

    "Mais qu'est-ce qu'ils peuvent faire à part s'excuser?! Ils ne sont pas capables de faire autre chose. Ces seules excuses ne suffisent pas. Ceux qui ont bombardé l'hôpital doivent non seulement répondre pour leurs actions devant la loi, mais aussi reconstruire l'hôpital, ainsi que les immeubles, les quartiers, les établissements de l'Etat et tous les bâtiments détruits lors des frappes aériennes. Il est aussi important d'assurer au peuple afghan que ces erreurs ne seront pas commises dans l'avenir. Mais il n'y a pas eu de telles assurances", a-t-elle déclaré.

    De même, Mme Aziz s'est adressée au gouvernement, aux organismes de bienfaisance, ainsi qu'à tous ceux qui ont une pensée pour les blessés de la ville afghane.

    "Plusieurs habitants de la province de Kunduz ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence… On a réussi à aider 400 familles par nos propres moyens, en leur donnant un toit au-dessus de leur tête, mais le nombre de réfugiés est beaucoup plus important et ils n'ont pas d’endroit où vivre", a indiqué la député.

    Selon elle, "la situation à Kunduz est pire qu'en Syrie ou en Irak. Pendant plus de dix jours, la guerre ne s'arrête pas et le gouvernement ne peut rien faire.

    Lire aussi:

    Hôpital bombardé: l'affirmation US sur la présence de talibans absurde, selon MSF
    Hôpital bombardé: MSF dénonce un crime de guerre
    Hôpital de Kunduz: MSF exige une enquête internationale
    Tags:
    Sputnik, Afghanistan, Syrie, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik