International
URL courte
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
33844
S'abonner

Le fait que Washington refuse de partager avec la Russie les coordonnées de l’EI en Syrie n'altèrera pas l'efficacité de l'opération russe, selon Moscou.

Le refus des USA d'échanger des données de renseignement avec Moscou concernant la Syrie n'aura aucun impact sur l'efficacité de l'opération menée par la Russie contre les terroristes de l'Etat islamique, a fait savoir jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

"Cela n'aura aucun impact sur l'efficacité de l'opération et les forces militaro-spatiales russes. Nous recevons des informations de nombreuses sources. Il s'agit évidemment de nos propres moyens d'observation et de reconnaissance. Le groupe des forces militaro-spatiales déployé en Syrie possède les ressources appropriées. Nous recevons ces informations de différentes sources dans d'autres pays, nous les coordonnons avec nos collègues dans le cadre du centre d'information à Bagdad", a indiqué le diplomate russe.

"Je me risque à dire que de la sorte, les Etats-Unis et les pays faisant partie de leur coalition se placent politiquement dans une position assez gênante, et l'on en vient à se demander de quel côté ils combattent dans cette guerre", a souligné M. Riabkov.

Le président russe Vladimir Poutine avait auparavant demandé à la coalition menée par les Etats-Unis de fournir les coordonnées des terroristes de l'Etat islamique en Syrie.

L'Otan, pour sa part, a déclaré qu'elle ne partagerait pas ses données de renseignement avec Moscou tant que la Russie soutiendrait le régime du président Bachar al-Assad.

Dossier:
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

Lire aussi:

Washington refuse de partager avec Moscou les coordonnées de l’EI en Syrie
Syrie: les technologies militaires russes en action
Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
Pass sanitaire, couvre-feu: quelles mesures seront mises en place pour la fête de la musique?
Tags:
Sergueï Riabkov, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook