International
URL courte
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
12792
S'abonner

Moscou est ouvert à un dialogue avec toutes les forces d'opposition en Syrie et demande à l'Occident de lui fournir les informations permettant d'établir des contacts avec ces forces. Or, cette demande déconcerte complètement les partenaires occidentaux de la Russie.

Les démarches entreprises par Moscou afin d'obtenir les informations nécessaires pour entrer en contact avec l'opposition syrienne modérée laissent l'Occident pantois, a déclaré jeudi aux journalistes le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov.

"Nous constatons que nos collègues occidentaux sont complètement déroutés. Il s'ensuit donc que soit l'opposition modérée est un fantôme, soit ils feignent de la soutenir", a déclaré le porte-parole.

Il a également fait savoir que l'Armée syrienne libre (ASL) était prête à coopérer dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique (EI).

Frappes russes en Syrie
© Sputnik . Ministère russe de la Défense
Selon le général, différentes forces opérant en Syrie, y compris l'Armée syrienne libre, sont prêtes, à "engager une coopération et à discuter conjointement des questions de leur participation à la lutte contre l'EI". Igor Konachenkov a souligné que le ministère russe de la Défense était ouvert aux contacts et qu'il était prêt à étudier toute proposition constructive.

Cela concerne, entre autres, les initiatives qui pourraient émaner de l'Armée syrienne libre, principal groupe militaire de l'opposition en Syrie.

Dossier:
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

Lire aussi:

Moscou: les activités de la coalition en Syrie ont renforcé l'EI
La Syrie lance une vaste offensive contre l'EI
Vaste offensive au sol des troupes de l'armée syrienne
Fabius: pas d'unité en Syrie tant qu'Assad sera au pouvoir
Tags:
coopération militaire, Armée syrienne libre (ASL), ministère russe de la Défense, Etat islamique, Igor Konachenkov, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook