Ecoutez Radio Sputnik
    Mistral

    Mistral: le contrat définitif entre Paris et Le Caire signé le 10 octobre

    © REUTERS/ Stephane Mahe
    International
    URL courte
    Résiliation du contrat Mistral (128)
    182447629

    Le contrat définitif sur l'acquisition des Mistral par l'Egypte sera signé samedi dans le cadre d'une visite de Manuel Valls au Caire.

    L'Egypte et la France envisagent de signer samedi 10 octobre le contrat définitif sur le rachat par Le Caire des Mistral construits pour la Russie, a annoncé jeudi le site d'information Al-Youm al-Sabea.

    L'Egypte accueillera samedi le premier ministre Manuel Valls qui s'y rendra pour une visite de deux jours. Selon les médias égyptiens, outre la conclusion d'une série d'accords, le chef du gouvernement français envisage d'évoquer la coopération en matière de sécurité, la lutte contre le terrorisme et les dernières évolutions de la situation au Proche-Orient et en Afrique du nord, y compris en Syrie, en Libye, au Yémen et dans les territoires palestiniens.

    D'après Al-You-al-Sabea, le contrat définitif sur l'acquisition des porte-hélicoptères Mistral par l'Egypte sera signé avec d'autres accords qui prévoient notamment le développement de l'énergie électrique et des investissements dans l'industrie agro-alimentaire et la construction de logements. La cérémonie de signature se déroulera en présence du président Abdel Fattah al-Sissi et du premier ministre Chérif Ismaïl.

    Selon le quotidien Al-Ahram, l'ambassadeur d'Egypte à Paris, Ehab Badawy, a confirmé l'information concernant la prochaine signature du contrat sur les bâtiments de projection et de commandement (BPC).

    Les porte-hélicoptères de classe Mistral ont initialement été construits en France pour la Russie. Cependant, Paris a refusé de les livrer, motivant sa décision par la position de Moscou sur la crise ukrainienne. Début août 2015, la Russie et la France ont résilié le contrat. Peu après, on a appris que Paris envisageait de vendre les BPC à l'Egypte au prix de 950 millions d'euros, soit l'équivalent de ce que la France a versé à la Russie à titre d'indemnité pour la rupture du contrat.

    Selon des sources françaises et égyptiennes, la majeure partie de cette somme sera débloquée par l'Arabie saoudite.

    Dossier:
    Résiliation du contrat Mistral (128)

    Lire aussi:

    L'affaire des Mistral est close, dit Lavrov
    Mistral: le contrat avec Moscou annulé sous la pression de l'Otan
    Revente des Mistral: la France perd environ 1,1 md EUR
    Tags:
    rachat, visite, Mistral, Abdel Fattah al-Sissi, Manuel Valls, Egypte, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik