Ecoutez Radio Sputnik
    Valentina Matvienko

    Syrie: la réponse de Moscou aux accusations US

    © Sputnik. Alexey Nicolskyi
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (418)
    26118711672

    D'après la présidente de la chambre haute du parlement russe Valentina Matvienko, Washington et les autres pays de la coalition internationale qui combattent en Syrie ont intérêt à un échange d'informations avec Moscou.

    La présidente de la chambre haute du parlement russe Valentina Matvienko estime que les Etats-Unis ne peuvent rien dire des actions russes en Syrie, puisqu'elles sont conformes au droit international.

    "Nous n'avons pas attendu les applaudissements de la part de nos partenaires sur ce propos (les opérations des Forces aériennes russes en Syrie, ndlr). Et ils n'ont rien à objecter car les actions de la Russie sont rigoureusement conformes au droit international", a-t-elle déclaré aux journalistes, en commentant la récente déclaration du ministère américain de la Défense considérant les activités russes comme "une erreur stratégique".

    Selon elle, Washington n'a pas intérêt "à montrer l’efficacité de l’opération des Forces aériennes russes".

    Toutefois, Mme Matvienko estime que "les Etats-Unis et les autres partenaires ont intérêt à un échange d'informations (avec la partie russe, ndlr) afin de ne pas permettre une éventuelle collision ou opposition".

    De même, la sénatrice a ajouté que la Russie, de son côté, est aidé par le centre d’information et de coordination, fondé par quatre pays (la Russie, l'Irak, l'Iran et la Syrie) à Bagad et agit conformément aux nécessités concrètes et urgentes.

    Elle a précisé d'ailleurs, qu'"à la différence de l'autre coalition, nous les donnons ouvertement (…). Chaque jour, le ministère russe à la Défense informe combien de frappes ont été faites, sur quels sites, quels sont les résultats".

    Or, Mme Matvienko estime que c'est exactement cette transparence des actions qui "probablement, rend les partenaires occidentaux jaloux".

    En outre, elle a affirmé que les actions militaires russes en Syrie n’avaient aucun autre objectif hormis les frappes ciblées contre les sites de l'Etat islamique.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (418)

    Lire aussi:

    La Russie contrarie les plans américains en Syrie
    Le Kremlin dévoile la durée des raids russes en Syrie
    Les Etats-Unis vont renoncer à former des rebelles syriens
    Tags:
    ministère russe de la Défense, Etat islamique, Valentina Matvienko, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik