Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeaux des pays de  l'Otan

    L'Otan dénonce une "escalade" militaire russe

    © AP Photo/ Geert Vanden Wijngaert
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (418)
    446730385

    L’Alliance atlantique qui n’est pas directement impliquée en Syrie s'inquiète cependant des frappes militaires russes et appelle Moscou à renoncer à soutenir Bachar el-Assad.

    Réunis jeudi à Bruxelles, les ministres de la Défense de l’Otan ont critiqué la Russie pour ses frappes en Syrie, ils ont évoqué les "violations" par des avions russes de l'espace aérien turc et ont décidé, en réponse, de renforcer la présence de l'Alliance en Europe de l'Est, rapportent les médias internationaux.

    "Nous assistons à une escalade inquiétante", a déclaré le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, évoquant les récentes frappes russes contre les positions des djihadistes de l'Etat islamiques (EI) en Syrie.  

    Et d'ajouter que la Russie rendait encore plus dangereuse une situation déjà très grave. 

    Les ministres ont longuement évoqué le conflit syrien, et plus précisément le nouveau rôle de la Russie au Proche-Orient. Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter a même dénoncé le "manque de professionnalisme" des militaires russes en Syrie, y compris la violation par ces derniers de l'espace aérien de la Turquie, rappelant qu'il s'agissait bien de l'espace aérien de l'Otan.  

    Evoquant les menaces qui pèsent sur la Turquie, les 28 ministres ont déclaré que l'Alliance était "capable et prête" à défendre tous ces Etats membres. 

    Jens Stoltenberg a même assuré que l'Alliance serait prête, si nécessaire, à envoyer des troupes, et les ministres ont entériné le doublement à 40.000 hommes de la force de réaction rapide du bloc.  

    Le secrétaire général de l'Alliance a adressé ainsi un message explicite aux citoyens des pays alliés: "l'Otan vous défendra, l'Otan est sur le terrain, l'Otan est prête".

    Dans le même temps, l'armée syrienne a officiellement annoncé jeudi le lancement d'une offensive terrestre majeure avec le soutien des bombardements effectués par la Russie, ce qui préoccupe particulièrement l'Otan qui ne cesse d'exhorter Moscou à renoncer à soutenir Bachar el-Assad.  

    Moscou souligne pour sa part que les frappes menées contre les terroristes par l'aviation russe en Syrie sont totalement coordonnées avec l'offensive terrestre des forces armées de Damas.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (418)

    Lire aussi:

    L'Otan voit une "escalade inquiétante" de l'activité militaire russe en Syrie
    Incident aérien en Turquie: l'Otan se lance dans la guerre de l'information
    Nouveau centre de commandement de l'Otan bientôt à Cracovie
    Tags:
    espace aérien, ministre, frappe aérienne, OTAN, Etat islamique, Ashton Carter, Jens Stoltenberg, Bruxelles, Turquie, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik