Ecoutez Radio Sputnik
    Lattaquié

    Après les frappes russes, un petit village syrien respire à nouveau

    © AFP 2017 JOSEPH EID
    International
    URL courte
    36205141511

    Les habitants commencent à revenir dans le village de Baruda, dans la province de Lattaquié située au nord-ouest de la Syrie, où des djihadistes ont procédé à des exécutions massives il y a plus d’un an.

    "Les habitants de Baruda commencent à revenir chez eux. Bien qu'une base de terroristes se trouve toujours à Salma (à deux kilomètres de la ville, ndlr), ils se sentent en sécurité après avoir appris que l'Armée de l'air russe est venue au secours de l'armée syrienne", a expliqué Yasser, commandant du chabiha (milice populaire syrienne, ndlr) de Baruda, dans une interview accordée à Sputnik.

    Les membres du chabiha se sont placés sur les hauteurs situées en avant du village situé à 20 kilomètres de la frontière turque. Ils contrôlent le déplacement de toutes les formations militaires. Depuis août 2014, la région est devenu l'épicentre de violents combats.

    Les djihadistes ont lancé une attaque contre Baruda le 4 août 2014. Ils ont tenu la bourgade sous leur contrôle pendant huit jours, tout en procédant à des exécutions massives. Le nombre de personnes exécutées est estimé entre 120 et 360 personnes, y compris des femmes et des enfants. D'après le commandant du chabiha, les habitants de Baruda, pour la plupart des alaouites (ethnie chiite à laquelle appartient le président Bachar el-Assad, ndlr), ont été exécutés avec une cruauté extrême. Plus de 50 femmes ont été enlevées, leur sort est toujours inconnu.

    Selon Yasser, les terroristes de Salma voient régulièrement affluer recrues et armements. Toujours est-il que les hauteurs reconquises permettent au chabiha de contrôler la région et d'empêcher les djihadistes de pénétrer en profondeur dans le territoire syrien.

    Le 30 septembre, l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

    Le 7 octobre, des missiles russes ont également été tirés sur les sites de l'EI depuis des navires en mer Caspienne.
    Au total, les Forces aérospatiales russes ont effectué 140 frappes contre les positions de l'EI en Syrie depuis le début de l'opération aérienne le 30 septembre dernier.

    Les navires de la Flottille russe ont en outre tiré des missiles de croisière Kalibr de la Caspienne, détruisant des cibles à une distance de 1.500 km.

     

    Lire aussi:

    Deux avions d'assaut Su-25 russes éliminent des terroristes en Syrie (Vidéo)
    Assad: la coalition dirigée par les USA n’a jamais réellement lutté contre le terrorisme
    La vie quotidienne des militaires russes en Syrie
    Tags:
    terrorisme, chabiha, crise syrienne, frappe aérienne, djihadisme, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik