Ecoutez Radio Sputnik
    Palestiniens

    Gaza: cinq Palestiniens tués par des soldats israéliens

    © REUTERS/ Ammar Awad
    International
    URL courte
    Situation au Proche-Orient (2015) (38)
    201078123

    L'escalade se poursuit entre Israéliens et Palestiniens dans la bande de Gaza, le jour de prière des musulmans se transformant en vendredi sanglant sur fond de vengeance. La Cisjordanie, Jérusalem et Israël sont en proie à des violences quotidiennes depuis début octobre.

    Des soldats de Tsahal ont tiré vendredi sur des Palestiniens de la bande de Gaza en réponse à des jets de pierres pendant que les émeutiers s’approchaient de la barrière de sécurité à la frontière avec Israël,  tuant au moins 5 personnes et en blessant 25 autres, rapporte le quotidien israélien Yediot Aharonot. 

    "Ils (les émeutiers, ndlr) ont commencé à jeter des pierres et à envoyer des pneus enflammés sur les militaires israéliennes", a déclaré devant les journalistes un porte-parole de Tsahal. 

    Selon le chef du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, il s'agit d'une nouvelle Intifada, après les soulèvements palestiniens de 1987 et 2000.  

    "Nous appelons à renforcer et à accentuer l'Intifada. (…) Gaza remplira son rôle dans l'intifada de Jérusalem et elle est plus que prête à l'affrontement", a-t-il déclaré vendredi lors d’un sermon pendant les prières musulmanes hebdomadaires dans une mosquée de la ville de Gaza. 

    Et d'appeler à renforcer et durcir l’Intifada. 

    "C’est le seul chemin qui mènera à la libération", a-t-il martelé. 

    Environ 200 Palestiniens se sont approchés vendredi de la barrière de sécurité à la frontière avec l'Etat hébreu, jetant des pierres contre les forces israéliennes sur place qui ont répliqué en tirant sur les principaux instigateurs pour les empêcher d'avancer et pour disperser l'émeute. Il s'agit des premiers Palestiniens à être tués dans des heurts dans la bande de Gaza depuis l'escalade des violences entre Palestiniens et Israéliens le 1er octobre. 

    Tout porte à croire que cette nouvelle flambée de violence peut déboucher sur une troisième Intifada. Quoi qu'il en soit, la multiplication des affrontements entre Palestiniens et Israéliens laisse craindre un nouvel embrasement du conflit, avec des agressions quasi quotidiennes depuis début octobre.

    Dossier:
    Situation au Proche-Orient (2015) (38)

    Lire aussi:

    Israël frappe Gaza en représailles à un tir de roquettes
    Gaza: les négociations israélo-palestiniennes reportées sine die
    Israël déclare la guerre aux lanceurs de pierres
    Tags:
    intifada, Hamas, Ismaïl Haniyeh, Gaza, Palestine, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik