Ecoutez Radio Sputnik
    avion russe Su-24 en Syrie

    Frappes en Syrie: Moscou accepte de dialoguer avec Washington

    © Sputnik. Dmitriy Vinogradov
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    2464931940

    La Russie et les Etats-Unis sont prêts à entamer des discussions pour garantir la sûreté des opérations aériennes en Syrie.

    Le Pentagone a annoncé avoir reçu une réponse officielle du ministère russe de la Défense concernant la coordination des opérations aériennes menées par les deux pays en Syrie.

    "Le ministère américain de la Défense a reçu une réponse formelle du ministère russe de la Défense à qui il avait formulé une proposition pour garantir la sûreté des opérations aériennes en Syrie", a annoncé le porte-parole du Pentagone Peter Cook, cité par l'AFP.

    Selon M.Cook, "les responsables du Pentagone sont en train d'examiner cette réponse et des négociations pourraient avoir lieu dès ce week-end".

    Début octobre, de hauts responsables militaires américains se sont entretenus par vidéo-conférence avec leurs homologues russes afin de discuter des moyens d'éviter des incidents entre les aviations des deux pays. Ils ont évoqué des questions comme le respect d'une distance de sécurité entre les avions américains et russes et l'utilisation de fréquences radio communes pour les appels de détresse. Selon le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov, l'armée russe a accepté d'examiner les propositions avancées par les Etats-Unis.

    Mercredi dernier, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a annoncé que Moscou jugeait adéquates les propositions US en matière de lutte conjointe contre l'EI. Selon lui, "dans l'ensemble, ces idées pourraient être acceptées afin d'être mises en œuvre".

    La Russie effectue des frappes aériennes ciblées contre l'EI en Syrie à la demande du président du pays, Bachar el-Assad. Les forces aériennes russes ont déjà porté près de 200 frappes, détruisant des postes de commandement, des camps d'entraînement, des dépôts de munitions et de combustible appartenant à l'EI, et tuant près de 300 terroristes. En plus, quatre navires de la Flottille russe de la mer Caspienne ont tiré 26 missiles de croisière Kalibr détruisant 11 sites de l'Etat islamique à une distance de 1.500 km.

    D'après l'ambassadeur de Syrie en Russie Riad Haddad, l'aviation russe a déjà détruit près de 40% des infrastructures de l'EI.

    Moscou a précisé que son opération aérienne sert d'appui à l'offensive des troupes syriennes au sol et qu'il n'envisage pas de lancer une opération terrestre en Syrie.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Syrie: les USA fourniront des armes à des groupes de rebelles "sélectionnés"
    Média syrien: Washington utilise l'EI pour réaliser ses ambitions
    Après les frappes russes, un petit village syrien respire à nouveau
    Tags:
    vols, frappe aérienne, avions, Etat islamique, Pentagone, Peter Cook, Anatoli Antonov, Washington, Moscou, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik