Ecoutez Radio Sputnik
    La politique US envers la Russie affaiblit l’Occident

    La politique US envers la Russie affaiblit l’Occident

    © Sputnik. Denis Petrov
    International
    URL courte
    196699903

    La politique irréfléchie des Etats-Unis envers la Russie a rendu les pays occidentaux plus faibles dans leur lutte contre l’extrémisme islamique, estime l’observateur de l’édition italienne Il Giornale Piero Ostellino.

    Les actions entreprises par les Etats-Unis au Moyen-Orient, ainsi que leur politique russe, ont provoqué de graves problèmes, estime l'observateur du journal italien.

    "Les Etats-Unis ont fait une faute en montrant qu'ils avaient l'intention de renforcer la présence militaire près des frontières de la Russie. C'était une grave faute stratégique. Obama s'est présenté comme le pire président ayant ravivé l'atmosphère d'une guerre froide aucunement justifiée, et au contraire, l'union avec Moscou pour lutter contre le terrorisme était utile", écrit M.Ostellino.

    Selon l'observateur, la question de la sécurité de ses frontières restait toujours très sensible pour la Russie. Le président américain l'a gravement touché, et à présent c'est tout l'Occident qui est obligé de subir les conséquences de ces actions irréfléchies.

    M.Ostellino écrit que les actions communes antiterroristes pourraient être très utiles, qu'une telle coopération pourrait attester de l'union de toutes les forces antiterroristes. Mais actuellement la Russie a décidé d'agir seule, ce qui indique l'absence de coopération nécessaire entre elle et les pays occidentaux dans la lutte contre l'extrémisme islamique, estime l'observateur du journal italien.

    Lire aussi:

    USA: la Chambre des représentants vote pour l’exportation du pétrole
    Syrie: les USA fourniront des armes à des groupes de rebelles "sélectionnés"
    USA: 60% des Américains pensent que leur gouvernement a trop de pouvoir
    Les USA continuent de soutenir l'opposition marginalisée en Syrie
    Tags:
    coopération, lutte antiterroriste, diplomatie, sécurité, Barack Obama, Occident, Proche-Orient, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik