Ecoutez Radio Sputnik
    Abdelhamid Abaaoud a laissé des traces en Angleterre

    Londres pose des conditions pour son maintien dans l'UE

    © REUTERS/ Neil Hall
    International
    URL courte
    2566543737

    Le gouvernement britannique dirigé par David Cameron a dressé une liste d'exigences à satisfaire pour que le Royaume-Uni reste au sein de l'Union européenne, rapporte le Sunday Telegraph.

    Selon le journal britannique, le plan de M.Cameron comprend quatre dispositions principales. La première consiste en ce que Bruxelles doit promettre explicitement de ne pas impliquer le Royaume-Uni dans tout projet de super-Etat européen.

    Les autorités de l'UE doivent également stipuler que l'euro n'est pas la devise monétaire officielle de l'Union, cela pour préserver la livre sterling au sein d'une union "à devises multiples". Le troisième point prévoit d'habiliter les parlements nationaux à rejeter les directives de Bruxelles visant à modifier les lois existantes de l'Union européenne.

    Dans le même temps, Londres exige une réorganisation structurelle de l'UE en vertu de laquelle les neuf membres de l'Union et non membres de la zone euro seront protégés contre toute domination des 19 autres Etats. A ces fins, la City de Londres, qui représente l'un des plus grands marchés financiers et boursiers européens, doit obtenir des garanties spécifiques.

    Un référendum sur le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne doit se tenir avant la fin de l'année 2017. Le chef du gouvernement britannique David Cameron estime que le pays doit rester membre de l'UE si cette dernière accepte de mener des réformes structurelles importantes.

    Lire aussi:

    S&P met en garde la City de Londres en cas de sortie de l'UE
    UE: Paris et Berlin bloquent les velléités réformatrices de Londres
    UE: maintenir Londres dans l'Union, mais pas à n'importe prix (Van Rompuy)
    Tags:
    référendum, réformes, livre sterling, zone euro, brexit, Union européenne (UE), David Cameron, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik