Ecoutez Radio Sputnik
    Soldats irakiens prennent part à un exercice de formation mené par l'armée américaine près de Bagdad, le 27 mai 2015

    L’Irak préfère Moscou à Washington

    © AFP 2017 Ali Al-Saadi
    International
    URL courte
    26154521413

    Déçu par l’opération américaine contre l’Etat islamique, l’Irak commence à considérer la Russie comme son partenaire principal dans la lutte antiterroriste.

    Les militaires irakiens ont annoncé en septembre la création d'un centre de renseignement de la Russie, de la Syrie, de l'Irak et de l'Iran à Bagdad. Ce centre serait destiné à la coordination des efforts dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique.

    Le 1er septembre, le premier ministre irakien, Haider al-Abadi a déclaré qu'il saluerait des frappes aériennes russes contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Irak. "M.Poutine m'a dit que la Russie luttait contre l'EI en Syrie et je le crois. Je suis favorable aux frappes aériennes russes contre Daech en Irak", a indiqué M.al-Abadi à la chaîne France 24.

    L’Irak préfère faire affaire plutôt avec la Russie qu’avec les Etats-Unis, note l’édition américaine Foreign Affairs. Le ministre irakien de la Défense, Khaled al-Obaidi a indiqué lors de sa visite à Moscou, début 2015, que les armes russes se sont fait une très bonne réputation et que les Etats-Unis ne pouvaient fournir rien de pareil.

    Le 5 octobre, la plus puissante milice chiite irakienne, la brigade Badr, a souhaité que la Russie mène en Irak des frappes aériennes contre l'Etat islamique. Une autre milice chiite irakienne, Assaïb Ahl al Haq, a salué l'efficacité des raids de l'aviation russe contre les djihadistes en Syrie et a accusé les Etats-Unis de ne pas chercher sérieusement à combattre l'EI.

    Les simples citoyens veulent actuellement que l’EI soit chassé de l’Irak, indique le parlementaire irakien, Ibrahim Bahr al-Ulum, cité par le journal américain New York Times. "Aujourd'hui ils croient que la Russie a des intentions plus sérieuses que les Etats-Unis", estime-t-il.

    "Les Américains possèdent des technologies capables de trouver de l’eau sur Mars, pourquoi donc ne peuvent-ils pas vaincre l’EI?", se demande le professeur de l’Université de Kufa, Ahmed Naji, cité par le New York Times.

    Lire aussi:

    Les bombardiers russes détruisent des blindés dérobés par l’EI en Irak et en Syrie
    Lavrov: pas de demande officielle de l'Irak d'élargir l'opération militaire
    Le Pentagone a gaspillé des milliards USD en Afghanistan, en Irak et en Syrie
    La coalition US intensifie ses frappes en Syrie et Irak
    La Russie pourrait mener des frappes aériennes en Irak
    Les USA demandent à l'Irak de garder secrets leurs renseignements communs
    L'aviation russe bientôt en Irak?
    Tags:
    Irak, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik