Ecoutez Radio Sputnik
    Le navire Mécanicien Tchebotarev en Libye

    Un pétrolier russe détenu en Libye enfin libéré

    © REUTERS / Hani Amara
    International
    URL courte
    3311
    S'abonner

    Apres un mois de détention, tous les membres de l'équipage du navire "Mécanicien Tchebotarev", soupçonné de contrebande, sont finalement libérés.

    Les marins russes ont été exemptés grâce aux efforts appliqués par le chef de la République de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov.

    "Grâce à l'activité diplomatique du chef de la République de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, le processus de libération de nos marins du navire +Mécanicien Tchebotarev+ a atteint sa phase finale. Nos citoyens sont libres", a déclaré le ministre tchétchène de la politique nationale, Djamboulat Oumarov.

    Plus tôt, Ramzan Kadyrov, a écrit sur son compte d'Instagram que l'équipage détenu serait libéré dans les jours à venir. Selon le chef de la République de Tchétchénie, l'annonce avait reçu l'assurance du premier ministre libyen Khalifa al-Ghowel, venu à Grozny sur l'invitation de M.Kadyrov.

    Le pétrolier russe avait été détenu en septembre dernier dans le port de la capitale libyenne Tripoli, son équipage était soupçonné d'avoir participé à une opération de contrebande de pétrole de la ville libyenne de Zawar. Tous les membres de son équipage avaient été arrêtés.

    Le locataire du pétrolier russe détenu en Libye, l'entreprise "Marine Group Oil", niait toutes les accusations de contrebande de pétrole et insistait sur l'illégalité de la détention du navire. Le ministère russe des Affaires étrangères, le Service fédéral russe de sécurité (FSB) et le ministère russe de la Défense faisaient tout le possible afin de libérer l'équipage.

    Lire aussi:

    Libye: des hommes armés s’emparent d’un gisement pétrolier
    L’enlèvement de 4 Italiens en Libye, un chantage politique et économique
    Kadyrov prône la participation des troupes tchétchènes en Syrie
    Tags:
    pétrolier, marins, contrebande, Ramzan Kadyrov, Grozny, Tripoli (Libye), Tchétchénie, Libye, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik