International
URL courte
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
13619
S'abonner

Les Etats-Unis sont prêts à discuter d'un mécanisme permettant de sécuriser les vols effectués par des avions américains et russes en Syrie, a fait savoir John Kerry.

"Nous sommes prêts à réaliser des démarches afin que nos avions ne soient pas menacés dans le ciel (syrien, ndlr), afin que les pilotes ne risquent rien. Et nous ne sommes pas en train de provoquer une crise internationale", a annoncé le secrétaire d'Etat des Etats-Unis John Kerry mardi lors d'une intervention à l'Université Harvard.

John Kerry et Sergueï Lavrov, Onu, septembre 2015
© Sputnik . Ministère russe des Affaires étrangères
Il est à noter que le ministère russe de la Défense a déjà envoyé une version du texte de l'accord éventuel à Pentagone sur ce thème, tout en exprimant le désir de mener une vidéoconférence avec les autorités US ce mercredi.

Au total, Moscou et Washington ont déjà eu deux discussions sur l'élaboration d'un mécanisme de règlement des situations complexes pouvant survenir suite aux opérations militaires antiterroristes en Syrie.

Le 30 septembre l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

Le 7 octobre, des missiles russes ont également été tirés sur les sites de l'EI depuis des navires en mer Caspienne.

 

Dossier:
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

Lire aussi:

Les frappes aériennes russes contre l'EI en Syrie
Syrie: 86 positions de l'EI bombardées par la Russie en 24 heures
Les USA ont fourni 50 tonnes de munitions à l'"opposition modérée" syrienne
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Tags:
vols, ciel, coopération, lutte antiterroriste, opération militaire, frappe aérienne, avions, terrorisme, Université Harvard, Département d'Etat des Etats-Unis, ministère russe de la Défense, Etat islamique, John Kerry, Washington, Proche-Orient, Damas, Moscou, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook