Ecoutez Radio Sputnik
    armée syrienne

    Général US: l’implication de Moscou dans le conflit syrien indispensable

    © Sputnik . Andrey Stenin
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    2404

    La participation de la Russie à la campagne militaire contre l’Etat islamique (EI) en Syrie est indispensable, a déclaré le lieutenant-général Frederick Ben Hodges, commandant des troupes terrestres de l'Otan en Europe, dans une interview accordée à l’agence de presse Sputnik.

    "Il est indispensable que la Russie participe à la campagne militaire contre l'EI, si c'est ce que la Russie compte faire", a souligné M. Hodges en commentant la possibilité d'une coopération entre la Russie et les Etats-Unis en Syrie.

    Le militaire américain a toutefois porté un jugement critique sur l'implication de la Russie dans la lutte contre l'EI, tout en soulignant qu'elle pourrait entraîner une hausse du flux migratoire en Europe.


    La Russie effectue, depuis le 30 septembre, des frappes aériennes ciblées contre l'EI en Syrie à la demande du président du pays, Bachar el-Assad. Les forces aériennes russes ont déjà porté près de 450 frappes, détruisant des postes de commandement, des camps d'entraînement, des dépôts de munitions et de combustible appartenant à l'EI, et tuant près de 300 terroristes.

    En outre, quatre navires de la Flottille russe de la mer Caspienne ont tiré 26 missiles de croisière Kalibr détruisant 11 sites de l'Etat islamique à une distance de 1.500 km.

    D'après l'ambassadeur de Syrie en Russie Riad Haddad, l'aviation russe a déjà détruit près de 40% des infrastructures de l'EI.

    Moscou a précisé que son opération aérienne sert d'appui à l'offensive des troupes syriennes au sol et que l'armée russe n'envisage pas de lancer une opération terrestre en Syrie.

     

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Terroristes ou modérés? L’ambassadeur russe en Syrie met les points sur les i
    Syrie: Clinton veut une zone d’exclusion pour faire pression sur la Russie
    Frappes en Syrie: Moscou accepte de dialoguer avec Washington
    Tags:
    crise syrienne, frappe aérienne, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik