Ecoutez Radio Sputnik
    menaces

    Menaces contre les USA: les Démocrates ont-ils "oublié" la Russie?

    © Flickr/ TMAB2003
    International
    URL courte
    18324

    Contrairement à Barack Obama, qui a classé en 2014 la Russie parmi les menaces mondiales, les politiciens n'ont pas mentionné Moscou.

    Le chaos au Proche-Orient, les cyberattaques, la perspective de nucléarisation de l'Iran ainsi que le changement climatique ont été cités parmi les principales menaces pour les Etats-Unis par les participants aux primaires du parti démocrate.

    Ainsi, lors du premier tour des débats qui se sont déroulés mardi à Las Vegas (Nevada), l'ex-secrétaire d'Etat des Etats-Unis Hillary Clinton a annoncé que selon elle, une des principales menaces était la prolifération des armes et matériaux nucléaires ainsi que le risque qu'ils tombent "entre les mains" des mauvaises personnes.

    "Les terroristes cherchent à s'en doter, nous devons être sur nos gardes", a-t-elle souligné.

    Lincoln Chafee, ex-gouverneur de Rhode Island, a dit que c'était, "sans aucun doute, le chaos au Proche-Orient", en précisant que tout avait commencé par "l'intervention (des Etats-Unis, ndlr) en Irak".

    Martin O'Malley, ex-gouverneur de Maryland, a fait savoir que la perspective de nucléarisation de l'Iran restait une menace non-négligeable, en mentionnant également la menace terroriste liée au groupe djihadiste Etat islamique.

    Bernard Sanders, sénateur de Vermont, a fait remarquer qu'il faisait confiance aux scientifiques qui perçoivent le changement climatique en tant qu'une menace numéro un.

    "La planète que nous laissons à nos enfants et nos petits-enfants pourrait s'avérer être invivable", a-t-il constaté tout en soulignant qu'il était nécessaire de prendre des mesures.

    Finalement, Jim Webb, ex-sénateur de Virginie, a rapporté que la "principale menace stratégique à long terme" provenait de la Chine.

    La Russie n'a pas été mentionnée en tant que menace pour les Etats-Unis. Néanmoins, les candidats ont discuté pendant vingt minutes des approches envers la Russie, de la situation en Syrie et de leur attitude par rapport à l'utilisation de la force militaire US.

    Les présidentielles américaines se dérouleront en 2016. Actuellement, les deux principaux partis du pays organisent des primaires afin de déterminer leurs candidats.

     

    Lire aussi:

    Twitter permet de financer les candidats à la présidence US
    Présidentielle US: Obama donne sa bénédiction à Joe Biden
    Présidentielle US: Trump renoncera à son salaire de président
    Tags:
    menaces, réchauffement climatique, armes nucléaires, terrorisme, Lincoln Chafee, Hillary Clinton, Washington, Proche-Orient, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik